La cuve de l’EPR n’est pas conforme à la réglementation, selon une note de l’IRSN

15 juin 2017



L’Autorité de sûreté nucléaire, qui ne rendra son avis définitif qu’en septembre, va-t-elle valider la cuve de l’EPR de Flamanville ? De récentes fuites dans la presse laissent penser que oui. Pourtant, une note technique publiée par l’IRSN en avril dernier, mais jusqu’ici passée totalement inaperçue, montre que cette cuve n’est pas conforme à la réglementation des équipements nucléaires sous pression. Et pose bien un problème majeur de sûreté. Noyée au milieu d’une masse de documents mis en ligne, elle est datée de septembre 2015 et signée de Gérard Gary, physicien nucléaire, directeur de recherche émérite ex-CNRS rattaché au laboratoire de mécanique des solides de l’Ecole Polytechnique.

Que dit Gérard Gary ? « Les mesures réalisées dans les zones suspectes (de la pièce sacrificielle) ont révélé des valeurs de résilience insuffisantes pour satisfaire le premier niveau de défense vis à vis de la sûreté ». En l’occurrence, il s’agit d’un test de résilience, qui mesure la capacité d’un matériau à absorber l’énergie quand il se déforme sous l’effet d’un choc et dont le résultat est mesuré en Joules : la réglementation impose un résultat supérieur à 60 Joules. Or la moyenne des tests réalisés sur une pièce sacrificielle similaire à la calotte de l’EPR ressort à 52 Joules. Le physicien précise aussi que sur cette pièce, la résilience attendue était de 220 Joules.

Traduction : en cas de choc violent, le fonds de la cuve de l’EPR pourrait rompre. Or ce risque de rupture est strictement interdit par la réglementation : la rupture entraînerait la perte du liquide de refroidissement, donc le dénoyage du cœur nucléaire débouchant sur un accident nucléaire très grave. Pour Monique Sené, une physicienne réputée, cofondatrice et présidente du Groupement de scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire (GSIEN) qui édite La Gazette Nucléaire et est membre du groupe d’experts de l’ASN, ce résultat négatif aux tests de résilience devrait logiquement amener l’ASN à interdire la cuve de l’EPR.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Greenpeace et sept associations déposent un recours contre l’EPR


24 juillet 2017
Une pétition est lancée contre le projet de méga-mine d’or en Guyane
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2017
La centrale nucléaire de Fessenheim totalement à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
22 juillet 2017
L’humanité a produit 9 milliards de tonnes de plastiques non biodégradables
Lire sur reporterre.net
21 juillet 2017
L’Exposition universelle devrait détruire des terres agricoles à Saclay
Lire sur reporterre.net
21 juillet 2017
Quarante loups pourront être abattus pour la période 2017-2018
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2017
Forêt de Bialowieza : la Commission européenne engage un bras de fer avec la Pologne
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2017
La demande d’autorisation de création de Cigéo repoussée à 2019
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2017
Coup d’arrêt au projet de centre commercial Val Tolosa à Toulouse
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2017
Les crèmes solaires nuisent aux écosystèmes marins, dénonce l’ONG Green Cross
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2017
On ne les aime pas, mais les mouches sont d’excellentes pollinisatrices
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2017
L’administration Trump ouvre la porte à la géo-ingénierie
Lire sur reporterre.net
14 juillet 2017
Le projet dans la plaine du Var, près de Nice, retoqué par la justice
Lire sur reporterre.net
14 juillet 2017
L’ASN demande à EDF et à Areva de revoir leur dossier de démantèlement nucléaire
Lire sur reporterre.net
14 juillet 2017
Le Gange ne peut être considéré comme une « entité vivante », décide un tribunal indien
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2017
Le siège d’EELV perd les deux tiers de ses salariés
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

22 juillet 2017
Les riches sont majoritairement responsables du désastre climatique qu’est l’aviation
Tribune
22 juillet 2017
Balade magnifique au Jardin du Lautaret, trésor de la botanique alpine
Reportage
24 juillet 2017
On doit réduire la consommation de pesticides, mais la Normandie construit un centre géant de stockage
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire