La cuve de l’EPR n’est pas conforme à la réglementation, selon une note de l’IRSN

15 juin 2017



L’Autorité de sûreté nucléaire, qui ne rendra son avis définitif qu’en septembre, va-t-elle valider la cuve de l’EPR de Flamanville ? De récentes fuites dans la presse laissent penser que oui. Pourtant, une note technique publiée par l’IRSN en avril dernier, mais jusqu’ici passée totalement inaperçue, montre que cette cuve n’est pas conforme à la réglementation des équipements nucléaires sous pression. Et pose bien un problème majeur de sûreté. Noyée au milieu d’une masse de documents mis en ligne, elle est datée de septembre 2015 et signée de Gérard Gary, physicien nucléaire, directeur de recherche émérite ex-CNRS rattaché au laboratoire de mécanique des solides de l’Ecole Polytechnique.

Que dit Gérard Gary ? « Les mesures réalisées dans les zones suspectes (de la pièce sacrificielle) ont révélé des valeurs de résilience insuffisantes pour satisfaire le premier niveau de défense vis à vis de la sûreté ». En l’occurrence, il s’agit d’un test de résilience, qui mesure la capacité d’un matériau à absorber l’énergie quand il se déforme sous l’effet d’un choc et dont le résultat est mesuré en Joules : la réglementation impose un résultat supérieur à 60 Joules. Or la moyenne des tests réalisés sur une pièce sacrificielle similaire à la calotte de l’EPR ressort à 52 Joules. Le physicien précise aussi que sur cette pièce, la résilience attendue était de 220 Joules.

Traduction : en cas de choc violent, le fonds de la cuve de l’EPR pourrait rompre. Or ce risque de rupture est strictement interdit par la réglementation : la rupture entraînerait la perte du liquide de refroidissement, donc le dénoyage du cœur nucléaire débouchant sur un accident nucléaire très grave. Pour Monique Sené, une physicienne réputée, cofondatrice et présidente du Groupement de scientifiques pour l’information sur l’énergie nucléaire (GSIEN) qui édite La Gazette Nucléaire et est membre du groupe d’experts de l’ASN, ce résultat négatif aux tests de résilience devrait logiquement amener l’ASN à interdire la cuve de l’EPR.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Greenpeace et sept associations déposent un recours contre l’EPR


20 novembre 2017
L’oléoduc Keystone laisse échapper près de 800.000 litres de pétrole
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Près d’un tiers des chauves-souris d’Île-de-France menacées d’extinction
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Le comité d’entreprise d’EDF alerte sur les risques de coupures d’électricité cet hiver
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2017
« Vigilance renforcée » pour certaines écoles d’Ile-de-France
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2017
Le sulfoxaflor classé néonicotinoïde par une étude scientifique
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2017
Hulot donne son feu vert à une nouvelle autoroute, à Rouen
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2017
Plusieurs pays annoncent une « alliance pour la sortie du charbon »
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2017
Reprise des exportations de bovins vivants vers la Turquie
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2017
Un tiers des mammifères menacés en France
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2017
Les constructions illégales ne pourront plus être démolies
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2017
A Bonn, les ONG invitent le couple franco-allemand à relever leurs ambitions
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2017
Tous les indicateurs sur l’état de la biosphère sont au rouge, avertissent 15.000 scientifiques
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2017
Les émissions mondiales de CO2 repartent à la hausse
Lire sur reporterre.net
10 novembre 2017
Automobile : vers de lourdes amendes sur le CO2
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2017
L’ASN confirme le report de son avis sur la prolongation des réacteurs nucléaires au-delà de 40 ans
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

18 novembre 2017
La chasse nuit à la biodiversité, démontre un naturaliste
Reportage
17 novembre 2017
L’Europe réforme l’agriculture biologique à la baisse
Info
20 novembre 2017
Béa Johnson : « On a adopté le Zéro déchet et la vie est meilleure »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire