Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — Climat

La faim dans le monde augmente à cause, notamment, du changement climatique

Le nombre de personnes souffrant de faim dans le monde est reparti à la hausse depuis trois ans, avec 821 millions de personnes en 2017, soit une personne sur neuf. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a établi ces chiffres dans son rapport annuel sur l’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, dévoilé mardi 11 septembre 2018. Ils marquent une régression vers des niveaux d’il y a dix ans, indique l’organisation internationale.

« La situation s’aggrave en Amérique du Sud et dans la plupart des régions d’Afrique, tandis que la tendance vers la baisse du taux de sous-alimentation qui caractérisait le continent asiatique semble fortement ralentir », constate encore l’ONU dans son communiqué.

Par ailleurs, le rapport établit clairement un lien entre cette augmentation de la faim dans le monde et le changement climatique. « Outre les conflits, la variabilité du climat et les extrêmes climatiques figurent parmi les facteurs clés de la récente recrudescence de la faim dans le monde et sont l’une des causes principales des graves crises alimentaires. Les effets cumulés du changement climatique sont préjudiciables à toutes les dimensions de la sécurité alimentaire (disponibilité, accès, utilisation et stabilité) », indique-t-il.

Il note en particulier que les changements climatiques entraînent une « diminution de la qualité des nutriments et de la diversité des aliments produits et consommés » ; des « effets sur l’eau et l’assainissement » ; des « répercussions sur les soins aux mères et aux enfants et sur l’allaitement au sein. »

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende