La fermeture de Fessenheim n’est plus liée à l’EPR, dont des soudures sont mal faites

Durée de lecture : 2 minutes

4 octobre 2018

Mercredi 3 octobre 2018, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a utilisé le terme de « défaillance », pour qualifier la surveillance du chantier de l’EPR de Flamanville (Manche) par EDF. En avril, l’électricien avait constaté des défauts sur des soudures du circuit principal secondaire du réacteur nouvelle génération, c’est-à-dire sur les conduits qui relient le générateur de vapeur à la turbine chargée de produire l’électricité. Pourtant ce travail, réalisé par des entreprises sous-traitantes, avait déjà été contrôlé par celles-ci, qui l’avaient déclaré conforme. Alors que ce nouveau souci provoquait le report de la mise en service de la troisième tranche de Flamanville d’un an supplémentaire, l’ASN estime qu’il reste encore un «  travail technique important à faire » pour régler ce problème de soudures.

Le gendarme du nucléaire s’intéresse notamment à huit soudures situées au niveau de l’enceinte de confinement, c’est-à-dire le dispositif de protection destiné à contenir les produits radioactifs à l’intérieur d’un périmètre fermé pour éviter qu’ils ne s’échappent. Il recommande d’étendre les contrôles de qualité à d’autres matériels installés.

Par ailleurs, l’autorité de sûreté estime qu’EDF a aussi été « défaillante » dans sa gestion, puisqu’un problème avait déjà été détecté en juillet 2015. Elle réclame «  une analyse approfondie des dysfonctionnements ».

Le travail supplémentaire demandé par EDF va encore retarder le chantier de l’EPR. Sur France Info, le ministre de la Transition écologique a annoncé que la fermeture de la centrale de Fessenheim n’était plus lié au lancement de l’EPR, qui était prévu pour 2019. Le ministre n’a cependant pas indiqué de date de fermeture, indiquant qu’elle interviendrait d’ici la fin du mandat de M. Macron, soit 2022.



Lire aussi : La mise en service de l’EPR de Flamanville sera tendue, dit l’ASN


7 avril 2020
Richard Branson transfère de l’argent dans un paradis fiscal tout en demandant des subventions au gouvernement anglais
Lire sur reporterre.net
7 avril 2020
En Australie, la Grande Barrière vient de vivre son pire épisode de blanchissement de coraux
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

7 avril 2020
L’école confinée, laboratoire du monde numérique
Tribune
6 avril 2020
Au Canada, les communautés autochtones en première ligne face au coronavirus
Info
6 avril 2020
Conservatrice, réactionnaire ou progressiste, trois voies pour l’après-crise sanitaire
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire