La fermeture de Fessenheim n’est plus liée à l’EPR, dont des soudures sont mal faites

Durée de lecture : 2 minutes

4 octobre 2018



Mercredi 3 octobre 2018, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a utilisé le terme de « défaillance », pour qualifier la surveillance du chantier de l’EPR de Flamanville (Manche) par EDF. En avril, l’électricien avait constaté des défauts sur des soudures du circuit principal secondaire du réacteur nouvelle génération, c’est-à-dire sur les conduits qui relient le générateur de vapeur à la turbine chargée de produire l’électricité. Pourtant ce travail, réalisé par des entreprises sous-traitantes, avait déjà été contrôlé par celles-ci, qui l’avaient déclaré conforme. Alors que ce nouveau souci provoquait le report de la mise en service de la troisième tranche de Flamanville d’un an supplémentaire, l’ASN estime qu’il reste encore un «  travail technique important à faire » pour régler ce problème de soudures.

Le gendarme du nucléaire s’intéresse notamment à huit soudures situées au niveau de l’enceinte de confinement, c’est-à-dire le dispositif de protection destiné à contenir les produits radioactifs à l’intérieur d’un périmètre fermé pour éviter qu’ils ne s’échappent. Il recommande d’étendre les contrôles de qualité à d’autres matériels installés.

Par ailleurs, l’autorité de sûreté estime qu’EDF a aussi été « défaillante » dans sa gestion, puisqu’un problème avait déjà été détecté en juillet 2015. Elle réclame «  une analyse approfondie des dysfonctionnements ».

Le travail supplémentaire demandé par EDF va encore retarder le chantier de l’EPR. Sur France Info, le ministre de la Transition écologique a annoncé que la fermeture de la centrale de Fessenheim n’était plus lié au lancement de l’EPR, qui était prévu pour 2019. Le ministre n’a cependant pas indiqué de date de fermeture, indiquant qu’elle interviendrait d’ici la fin du mandat de M. Macron, soit 2022.





Lire aussi : La mise en service de l’EPR de Flamanville sera tendue, dit l’ASN


3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
Élisabeth Borne confirme le report de l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
EDF abandonne son projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire, selon un élu
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
Des députés proposent des quotas individuels de carbone pour limiter les trajets en avion
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Le conseil d’administration de Polytechnique valide un projet de centre de recherche de Total
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Train des primeurs Perpignan-Rungis : les wagons ne seront pas détruits
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

3 juillet 2020
Sous la « vague verte » des municipales, le surprenant succès des listes citoyennes
Enquête
3 juillet 2020
Réduire le temps de travail, une nécessité écologique
Tribune
4 juillet 2020
Des villes qui suffoquent, des politiques impuissants : témoignages de citadins
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire