Faire un don
24533 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
31 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Le centre de Madrid bientôt sans voitures ?

Durée de lecture : 1 minute

31 octobre 2014 / CarFree

À partir de janvier 2015, Madrid va appliquer une nouvelle politique visant à exclure les voitures d’une zone centrale de la ville de près de 200 hectares.


El Pais en Espagne rapporte que, à moins qu’ils y vivent, les automobilistes ne seront plus autorisés à entrer dans quatre quartiers les plus centraux de la ville. Au lieu de cela, tout le trafic automobile sera orienté vers une poignée d’axes majeurs. L’amende pour conduite dans l’une de ces zones restreintes sans autorisation sera de 90 euros.

La nouvelle règle devrait permettre de réduire le trafic automobile dans la zone centrale de Madrid d’au moins un tiers. Les motos et les véhicules de livraison pourront entrer dans ces zones à certaines heures.

Le Ministre de la Justice Alberto Ruiz-Gallardón a déclaré à El Pais : « L’objectif principal est de réduire le trafic automobile passant par ces quartiers et à la recherche d’un stationnement, tout en augmentant les espaces de stationnement pour les résidents. »

La mesure est conforme au plan de mobilité de la ville pour 2020, qui a pour objectif la piétonnisation progressive du centre-ville. Madrid a également augmenté ses tarifs de stationnement sur rue et a développé l’utilisation des caméras de surveillance de la vitesse automobile dans le but d’encourager la marche, le vélo et les transport en commun.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : CarFree

Photo : Wikimedia (Guzmán Lozano/CC BY 2.0)

Lire aussi : Helsinki prépare la ville sans voiture, grâce au téléphone

THEMATIQUE    Pollutions
7 décembre 2019
COP25 : les négociations internationales sur le climat s’enlisent
Info
6 décembre 2019
Mobilisation contre les retraites : « Le 5 décembre n’est qu’une étape »
Reportage
7 décembre 2019
Le Brésil est toujours en flammes, mais la police harcèle les écolos
Info


Sur les mêmes thèmes       Pollutions





Du même auteur       CarFree