Journal indépendant, en accès libre, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Climat

Le consensus scientifique sur le changement climatique entre 97 % et 99,9 %

Dans plusieurs études publiées au cours des cinq dernières années, les chercheurs de Mason 4C et du Centre pour la communication sur le changement climatique ont démontré l’importance de communiquer clairement (c’est-à-dire en utilisant le numérique) sur l’ampleur de l’accablant consensus sur les causes humaines du changement climatique parmi les scientifiques du climat.

Les chercheurs ont indiqué que le consensus scientifique perçu était un « gateway belief », puisqu’en corrigeant le fait que les gens sous-estiment ce consensus, on les amène à être convaincus qu’un changement climatique causé par l’homme est en cours et à s’en inquiéter davantage.

Simultanément, d’autres chercheurs de Mason 4C et leurs collègues ont fait des recherches pour évaluer l’étendue du consensus scientifique. En 2016, le chercheur de Mason 4C John Cook et ses collègues ont publié un papier de synthèse (en anglais) dans lequel ils concluent que la meilleure estimation actuelle du consensus scientifique est de 97 %.

L’éminent scientifique et érudit James Powell, cependant, pense que les méthodes utilisées dans la plupart des études sur le consensus sur le changement climatique sous-estiment son niveau réel, qu’il conclut être de 99,9 %. Cette semaine, le Dr Powell a publié un nouveau commentaire (en anglais) dans le Bulletin de science, technologie et société, dans lequel il présente un argumentaire sur l’importance de reconnaître ce plus haut niveau de consensus scientifique et de le communiquer.

Skuce et al., en réponse à Powell, ont intitulé leur article « Cela importe-t-il si le consensus sur le réchauffement global anthropique est de 97 % ou de 99,99 % ? ». La réponse du Centre de communication sur le changement climatique est que l’étendue du consensus importe, surtout parce que les érudits ont montré que plus le public croit que le consensus est fort, plus il soutient l’action sur le réchauffement global dont la société humaine a si désespérément besoin.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende