Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Déchets

Le plastique s’accumule en Arctique

Une nouvelle étude montre que les mers du Groenland et de Barents (la partie nord de l’Atlantique) accumulent de grandes quantités de débris plastiques, apportés par les courants océaniques. Cette découverte d’une nouvelle zone d’accumulation des déchets plastiques a été faite par les expéditions de recherche scientifique Tara Oceans 2009-2013 (France) et Malaspina 2010 (Espagne). L’étude a été publiée dans la revue Science Advance le mercredi 19 avril 2017.

La quantité de plastique a été estimée à plusieurs centaines de tonnes, décomposées en plus de 300 milliards d’éléments principalement de la taille d’un grain de riz. Ces plastiques sont principalement issus d’un transport à grande échelle de déchets plastiques provenant des côtes densément peuplées de l’Atlantique Nord.

« La mer n’a pas de frontière », souligne Maria-Luiza Pedrotti, une des auteures de l’étude et chercheuse au CNRS. « Une pollution plastique générée dans un endroit peut souiller d’autres régions isolées et exercer ainsi des effets dévastateurs sur un écosystème vierge tel que l’Arctique. Cette zone forme un cul-de-sac, une impasse où les courants laissent les débris à la surface. Nous assistons peut-être à la formation d’une autre poubelle de la planète, sans comprendre totalement les risques encourus pour la faune et la flore locales ».

Source : CNRS

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende