Le projet de loi alimentation parle d’économie, peu d’écologie

Durée de lecture : 2 minutes

31 janvier 2018

Ce mercredi 31 janvier, le projet de loi sur l’alimentation a été présenté en conseil des Ministres. Censé s’appuyer sur l’intégralité des conclusions des ateliers des Etats généraux, celui-ci traite en fait principalement des enjeux économiques, laissant de côté les questions environnementales.

- Télécharger le projet de loi :

Pour Camille Dorioz, coordinateur du réseau agriculture et alimentation de France Nature Environnement, « nos craintes sont confirmées : la loi alimentation n’est en fait qu’une loi d’économie agricole, explique-t-il dans un communiqué. Le gouvernement a déconnecté les enjeux économiques des enjeux sociétaux sur la santé des citoyens ou la préservation des ressources naturelles et de l’environnement. C’est une grave erreur, la réponse à la crise économique ne peut se faire durablement sans répondre à la crise environnementale : plus vert, c’est plus juste. »

Pour le député François Ruffin, le projet de loi manque de cap : « ce texte ne propose rien, ou presque rien, pour aller vers un autre modèle d’agriculture, écrit-il sur son site. Il se concentre sur la “plomberie” : les relations agriculteurs/transformateurs/distributeurs, qui ont un intérêt comme mesure d’urgence, à court terme, mais sans vision, sans souffle, sans ambition. Autrement dit, le premier chantier des Etats généraux de l’alimentation, “création et répartition de la valeur”, est repris dans ce projet de loi. Mais du second chantier, à peine des miettes. »

Des annonces complémentaires à la loi sur les pesticides, la santé ou l’agriculture biologique sont attendues dans les prochains mois. Pour France Nature Environnement, le débat parlementaire à venir doit être l’occasion de renforcer ce texte pour en faire une véritable loi au service de la transition agroécologique, de la santé, de l’information des citoyens et pour une rémunération juste des agriculteurs.

Pour rappel, les états généraux de l’alimentation se sont clos jeudi 21 décembre, en l’absence de Nicolas Hulot, mécontent du résultat. Et avec la déception des ONG, des syndicats paysans, et de plusieurs élus, face aux médiocres annonces du Premier ministre Edouard Philippe.

- Source  : FNE, Reporterre.



Lire aussi : Hulot mécontent, ONG déçues : le bide des états généraux de l’alimentation


Documents disponibles

  Sans titre

3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

THEMATIQUE    Agriculture
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Rendues vulnérables par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info


Dans les mêmes dossiers       Alimentation



Sur les mêmes thèmes       Agriculture