Le projet de loi alimentation parle d’économie, peu d’écologie

31 janvier 2018

Ce mercredi 31 janvier, le projet de loi sur l’alimentation a été présenté en conseil des Ministres. Censé s’appuyer sur l’intégralité des conclusions des ateliers des Etats généraux, celui-ci traite en fait principalement des enjeux économiques, laissant de côté les questions environnementales.

- Télécharger le projet de loi :

Pour Camille Dorioz, coordinateur du réseau agriculture et alimentation de France Nature Environnement, « nos craintes sont confirmées : la loi alimentation n’est en fait qu’une loi d’économie agricole, explique-t-il dans un communiqué. Le gouvernement a déconnecté les enjeux économiques des enjeux sociétaux sur la santé des citoyens ou la préservation des ressources naturelles et de l’environnement. C’est une grave erreur, la réponse à la crise économique ne peut se faire durablement sans répondre à la crise environnementale : plus vert, c’est plus juste. »

Pour le député François Ruffin, le projet de loi manque de cap : « ce texte ne propose rien, ou presque rien, pour aller vers un autre modèle d’agriculture, écrit-il sur son site. Il se concentre sur la “plomberie” : les relations agriculteurs/transformateurs/distributeurs, qui ont un intérêt comme mesure d’urgence, à court terme, mais sans vision, sans souffle, sans ambition. Autrement dit, le premier chantier des Etats généraux de l’alimentation, “création et répartition de la valeur”, est repris dans ce projet de loi. Mais du second chantier, à peine des miettes. »

Des annonces complémentaires à la loi sur les pesticides, la santé ou l’agriculture biologique sont attendues dans les prochains mois. Pour France Nature Environnement, le débat parlementaire à venir doit être l’occasion de renforcer ce texte pour en faire une véritable loi au service de la transition agroécologique, de la santé, de l’information des citoyens et pour une rémunération juste des agriculteurs.

Pour rappel, les états généraux de l’alimentation se sont clos jeudi 21 décembre, en l’absence de Nicolas Hulot, mécontent du résultat. Et avec la déception des ONG, des syndicats paysans, et de plusieurs élus, face aux médiocres annonces du Premier ministre Edouard Philippe.

- Source  : FNE, Reporterre.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Hulot mécontent, ONG déçues : le bide des états généraux de l’alimentation


Documents disponibles

  Sans titre

26 avril 2018
Des personnalités proposent d’accompagner la Zad pour porter leur projet collectif
Lire sur reporterre.net
26 avril 2018
Matignon annonce une trêve, mais sur le Zad, des affrontements ont repris
Lire sur reporterre.net
25 avril 2018
Selon Greenpeace, la PAC encourage la pollution agricole
Lire sur reporterre.net
25 avril 2018
Une militante autochtone assassinée au Pérou
Lire sur reporterre.net
24 avril 2018
En 2017, coût record des catastrophes environnementales pour les assureurs
Lire sur reporterre.net
23 avril 2018
Sur la Zad, la tension avec les gendarmes a repris lundi 23 avril
Lire sur reporterre.net
21 avril 2018
Le Défenseur des droits saisi pour des violences commises par les gendarmes sur la Zad
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Une commission de l’Assemblée nationale a voté l’expérimentation de l’épandage de pesticides par drone
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Appel à écrire au Premier ministre pour défendre les habitats de la Zad de Notre-Dame-des-Landes
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Surfaces agricoles et espaces naturels continuent de disparaître en France
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Une mission d’information au Sénat remet sur la table le statut des herboristes
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
L’université de Tolbiac évacuée tôt ce matin
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
Françoise Verchère, opposante historique au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, jette l’éponge
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
Zad de Notre-Dame-des-Landes : des centaines de grenades déposées devant la préfecture à Nantes
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
VIDEO - Au Parlement européen, le député Philippe Lamberts a vertement critiqué M. Macron
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

THEMATIQUE    Agriculture
25 avril 2018
Notre-Dame-des-Landes : la Zad face au dilemme de la normalisation
Reportage
11 avril 2018
Journée tendue à l’université de Tolbiac
Reportage
26 avril 2018
Des fermes urbaines pour remplacer l’agriculture francilienne ?
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Alimentation



Sur les mêmes thèmes       Agriculture