Le système va-t-il s’effondrer ?

Durée de lecture : 1 minute

29 avril 2019 / Juan Branco



Juan Branco est l’auteur de « Crépuscule »

Juan Branco, le système va-t-il s’effondrer ?

Juan Branco - C’est une question compliquée, qui dépend beaucoup de nous. Je pense qu’il y a une prise de conscience très rapide qui est en train de se mettre en place sur les vecteurs qui ont amené une vraie distorsion sur les marchés de l’information dans ce pays, et qui ont fait que le fondement de tout système démocratique - qui est le fait de pouvoir s’exprimer électoralement de façon informée - est en train de tomber. Quand vous votez pour A en pensant que « A est B », votre vote ne sert à rien, et l’idée même de démocratie n’est plus.

Donc dès le moment qu’on met en place une rupture fondamentale par rapport à ça, et par rapport à la croyance qu’on a une capacité à peser sur les choix politiques de ce pays, eh bien il y a une forme de soulèvement qui provoque des effondrements. Je pense qu’aujourd’hui, on est dans cette configuration.

Est-ce que cela arrivera ou pas ? Les élites, la caste au sens étymologique du terme, c’est-à-dire celle chargée de décrypter le réel pour la société - les journalistes, la classe médiatique, etc. - est entrée dans un tel rapport de résistance à cette remise en cause fondamentale de son asservissement que l’effondrement est très probable. Il n’y a pas une réaction intelligente, dans le sens de reconnaissance de ce qui s’est passé, de tentative de correction, mais un vrai rapport de réification qui à mon avis, ne crée qu’une alternative : soit l’écrasement complet de toute forme de résistance, et de diction de la vérité, soit la chute de cet appareil de pouvoir.





Lire aussi : « Crépuscule », de Juan Branco, met l’oligarchie à nu


Documents disponibles

  Sans titre
THEMATIQUE    Politique
3 juillet 2020
Face à l’opposition, EDF déplace son projet de déchets nucléaires de Belleville-sur-Loire à La Hague
Info
29 mai 2020
(Ré)apprendre la bicyclette : après le Covid-19, le boom des vélo-écoles
Alternatives
4 juillet 2020
Jean Castex premier ministre : « Une mauvaise nouvelle pour l’écologie »
Info


Sur les mêmes thèmes       Politique