Je fais un don
OBJECTIF :
120 000 €
69360
COLLECTÉS
58 %

Les braises fumantes de la lutte contre la loi Travail et son monde

9 avril 2018 / Nathalie Astolfi et Alain Dervin

  • Présentation du livre par son éditeur :

Cet abécédaire nous invite à une relecture subjective et combative du mouvement contre la « loi Travail », celle de deux syndicalistes libertaires happés par la jeunesse et la créativité d’une dynamique contestataire qui a revigoré la lutte collective. Avec des dizaines de milliers d’autres, Nathalie Astolfi et Alain Dervin sont descendus dans la rue le 9 mars 2016. Ils n’en sont, pour ainsi dire, plus remontés jusqu’au 127e jour de ce long mois de mars qui a vu le pays se transformer une fois encore en foyer d’aspirations révolutionnaires. Ils y ont vu les cortèges de tête ingouvernables et bigarrés inverser le tempo des manifestations, délibéré sous la Grande Ourse dans ces cœurs bruissant d’autogestion et de démocratie directe que furent les Nuits debout, répondu, le 28 avril, place Commune, à l’appel à la convergence des luttes, participé à l’organisation juridique et matérielle de la défense collective, senti le pouvoir trembler sur ses bases et s’enfoncer dans la spirale de la répression, vu fleurir les k-ways noirs et les solidarités dans l’air saturé de lacrymo des manifestations sous état d’urgence, observé sans fléchir l’énième détournement de la volonté populaire par les institutions et le 49.3. Surtout, ils donnent à comprendre qu’en se réappropriant ainsi le pouvoir de penser et d’agir collectivement, une telle lutte n’a pas fini de couver ses braises.


  • 127 jours en mars. Petit abécédaire combatif contre la loi travail et son monde, de Nathalie Astolfi et Alain Dervin, éditions le Passager clandestin, mars 2018, 210 p., 9 €.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
THEMATIQUE    Luttes
22 juin 2018
La bio en Inde, un développement freiné par le manque d’intérêt des autorités
Reportage
21 juin 2018
« L’inaction de Nicolas Hulot est d’autant plus visible que le gouvernement est hyperactif »
Entretien
1er juin 2018
Les fermes-usines se multiplient en France, favorisées par la réglementation
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Luttes