Les crimes environnementaux financent les mafias et les groupes terroristes

Durée de lecture : 1 minute

27 septembre 2018

La première source de financement des mafias internationales, des groupes rebelles et terroristes provient désormais en premier lieu des « crimes contre l’environnement », révèle un rapport international publié mercredi 26 septembre.

- En téléchargement ici

L’exploitation et la taxation illégale de l’or, du pétrole et d’autres ressources naturelles par la criminalité organisée ou les groupes armés non-étatiques représentent plus de 31 milliards de dollars par an, précise ce rapport, intitulé « L’Atlas mondial des flux financiers illicites ». (World atlas of illicit flows) Il a été élaboré par des experts d’Interpol, de l’ONG Global initiative against transnational organized crime et l’ONG norvégienne RHIPTO. Sur plus de 150 pages, il détaille plus de mille routes utilisées dans le monde pour les trafics et contrebandes de produits et de personnes.

« Les conflits et le terrorisme sont aujourd’hui financés dans une proportion sans précédent par le crime organisé transnational et les revenus illicites tirés de l’exploitation des ressources naturelles », écrivent les auteurs dans leur introduction. L’exploitation illicite des ressources naturelles, comme l’or, les minerais, les diamants, le bois, le pétrole, le charbon de bois et les bêtes sauvages représente 38% des revenus des groupes armés non-étatiques engagés dans des conflits. Leur deuxième source de revenus (28%) est le trafic de drogue, 26% sont constitués par les taxes illégales, les extorsions, les pillages, seulement 3% par les donations extérieures et 3% par les enlèvements contre rançon.




9 avril 2020
Dix mois consécutifs plus chauds que la normale, un record national
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
La Zad de Brétignolles-sur-Mer évacuée en plein confinement
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
La plateforme Vinted relance ses ventes malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
Un demi-milliard de personnes pourraient basculer dans la pauvreté à cause de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
8 avril 2020
Restriction des épandages agricoles : le Conseil d’État saisi
Lire sur reporterre.net
7 avril 2020
En Australie, la Grande Barrière vient de vivre son pire épisode de blanchissement de coraux
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    International
8 avril 2020
Dans les quartiers populaires, les violences policières se poursuivent durant le confinement
Reportage
8 avril 2020
Qui pour ramasser les fraises françaises ? Les producteurs sont inquiets
Info
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête


Sur les mêmes thèmes       International