Les écologistes contestent l’envoi de combustible nucléaire Mox au Japon

Durée de lecture : 2 minutes

5 juillet 2017



Un chargement de MOX, un combustible nucléaire contenant du plutonium, une substance très radioactive, doit quitter Cherbourg mercredi 5 juillet par la mer pour le Japon, sous haute surveillance policière et les critiques des écologistes.

Partie peu après 3 h du matin de l’usine Areva de Beaumont-Hague, à 20 km de Cherbourg, la cargaison est arrivée vers 4 h 45 sur le port, à bord de deux poids lourds escortés par des dizaines de véhicules de forces de l’ordre et un hélicoptère, a constaté un photographe de l’AFP. Selon la préfecture de la Manche, « plusieurs centaines d’hommes » ont été mobilisés. Le chargement à bord d’un navire spécialisé a démarré peu avant 9 h, selon la même source. De source proche du port de Cherbourg, le bateau doit partir à 17 h au plus tard.

Il s’agira du sixième transport de MOX de la France vers le Japon, le premier ayant eu lieu en 1999. Le dernier datait de 2013. Il faut en général environ 65 jours au MOX pour rejoindre le Japon par la mer.

Une petite vingtaine de militants de Greenpeace ont déployé des banderoles et déclenché des fumigènes au passage du convoi peu avant son arrivée sur les quais, selon le photographe. Ils risquent 75.000 euros d’amende s’ils s’approchent du chargement à moins de 300 m du navire. « Nous dénonçons la dangerosité de ce transport et en particulier le risque de prolifération nucléaire et de détournement à des fins militaires », a déclaré à l’AFP Yannick Rousselet, chargé des questions nucléaires de Greenpeace France, qui se trouvait parmi les manifestants. Selon l’ONG, la cargaison comprend 8 tonnes de MOX incluant 640 kg de plutonium, « le plus grand radiotoxique du monde », ce qui fait du MOX un combustible plus radioactif que le combustible classique composé uniquement d’uranium.






28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire