Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Climat

Les objets du quotidien émettent beaucoup de gaz à effet de serre, selon l’Ademe

Réfrigérateur, lampe, téléphone, vêtement… Les équipements de la maison et l’habillement représentent une part élevée des émissions de gaz à effet de serre, a alerté mercredi 26 septembre l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), qui appelle à consommer moins et mieux.

L’Ademe s’est intéressée au cycle de vie de ces objets du quotidien, qui va de l’extraction des matières premières à leur fin de vie, en passant par la fabrication, le transport, la distribution et l’utilisation.

Il ressort de cette étude que « l’ensemble des équipements, meubles et électroménagers présents dans la maison pèse en moyenne 2,5 tonnes ». Pour fabriquer ces 2,5 tonnes d’équipements, « il a fallu mobiliser 45 tonnes de matières premières » et « le CO2 émis pendant tout le cycle de fabrication est de 6 tonnes de CO2 », soit l’équivalent de six aller-retour Paris-New York, souligne l’Ademe.

« Les équipements de la maison peuvent représenter un enjeu aussi important que les autres postes en termes d’émissions (...) jusqu’à 25% », ajoute l’Agence de l’environnement.

Les ménages possèdent en moyenne 99 équipements électriques et électroniques — gros électroménager, lampes, télévision, téléphone portable, petit électroménager, outils — quand ils pensent en avoir 34, selon l’Ademe, qui s’appuie sur une étude Ipsos.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende