Les recettes pour devenir autonome

26 novembre 2015 / Jean-Pierre Tuquoi (Reporterre)



La jeune maison d’éditions Ypy Pyp propose une quinzaine de fiches pour mettre l’autonomie à la portée de chacun : faire du feu, construire sa maison, réussir un compost, reconnaître les plantes sauvages, etc.

Qui n’a pas rêvé d’être autonome et de vivre de façon agréable en tirant profit des ressources de la terre mais sans la saccager ni imposer lourdement notre présence ? C’est ce rêve enfoui au cœur de chacun que proposent de concrétiser les toutes jeunes éditions Ypy Pyp avec, en quelque sorte, des fiches cuisine sur l’autonomie appliquées à vie quotidienne.

En suivant pas à pas leurs recommandations, construire une maison minuscule (tiny house), un four solaire ou des toilettes sèches est à la portée des moins bricoleurs, produire son électricité s’apparente à un jeu d’enfant, réussir un compost, composer un jardin luxuriant, faire du pain ou des fromages végans, se nourrir sans gluten tous ces exploits de la vie quotidienne paraissent à portée de main.

La collection des fiches – aujourd’hui une quinzaine mais d’autres viendront sans doute s’y ajouter – est éclectique en diable. Les titres concernent aussi bien les champignons (Je cultive mes champignons à la maison) que les cosmétiques bio, l’art de faire du feu en pleine nature ou de bâtir un igloo en terre (une kerterre). Des fiches permettent de savoir reconnaître les plantes sauvages dans la nature tandis que d’autres promettent de « soulager (les) maux par simple pression des doigts », de créer « un jardin luxuriant en recyclant (les) eaux usées » ou de maîtriser « l’art du souffle ».

Alimenter une illusion et nourrir un rêve

Chaque fiche (format 30 cm x 40 cm) pliée en trois marie texte et illustrations. Celles-ci sont des aquarelles magnifiques avec un trait précis et des couleurs douces. Les textes, eux, sont denses et précis. Rédigés par des spécialistes qui le plus souvent réussissent à résumer avec le minimum de mots des années d’expérience et de pratique, disent l’essentiel. En cas de doute ou lorsque les explications paraissent insuffisantes, le lecteur peut compléter le continu de la fiche cuisine en allant sur l’Internet. La plupart des auteurs ont développé leur spécialité sur un site, le leur ou celui d’une association. La fiche, alors, se transforme en porte d’entrée…

Mais achète-t-on les fiches cuisines de l’autonomie parce que l’on veut vraiment construire un sac à dos en fibres végétales ou maîtriser l’art du feu comme nos lointains ancêtres ? Probablement que non. L’essentiel et leur intérêt est ailleurs.

Aussi bien faites soient-elles, elles sont là pour alimenter une illusion et nourrir un rêve, celui qui nous fait croire que, même si nous passons des heures et des heures à naviguer sur l’Internet et à pianoter sur des smartphones, une porte de sortie existe, à portée de mains, qui nous ouvre la voie de l’autonomie et donc de la liberté.


Devenir autonome, fiches pratiques, éditions Ypy Pyp, format 30 cm x 40 cm, 3,90 euros l’unité




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Castoriadis, philosophe de l’autonomie et précurseur de la décroissance

Source : Jean-Pierre Tuquoi pour Reporterre

Photo :
.Chapô : Une cabane norvégienne. Flickr (Les Haines/CC BY 2.0)

THEMATIQUE    Quotidien
17 janvier 2017
Pain, agriculture, café, démocratie... À Mâlain, on invente l’alternative totale
Alternative
17 janvier 2017
Face à la vague de froid, le nucléaire se révèle inadapté
Info
18 janvier 2017
Nucléaire : à 19 h, on les allume !
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Quotidien





Du même auteur       Jean-Pierre Tuquoi (Reporterre)