Massacre à la tronçonneuse dans les forêts de France

Durée de lecture : 1 minute

31 octobre 2020 / Thierry Gadault et Hugues Demeude



Asséchées, industrialisées, vulnérables aux incendies et aux attaques de parasites, les forêts françaises sont en danger. Un péril auquel l’État, responsable de la faillite de l’Office national des forêts, ne répond guère. Pourtant, montrent les auteurs, une autre sylviculture est possible.

  • Présentation du livre par son éditeur

Les forêts recouvrent 31 % de notre territoire, soit près de 17 millions d’hectares. Un patrimoine considérable aujourd’hui en grande détresse : sécheresses à répétition, attaques parasitaires sans précédent, risques d’incendie de grande ampleur, mais aussi morcellement de la propriété et industrialisation à marche forcée...

À l’heure où les enjeux environnementaux et la protection de la biodiversité sont plus que jamais d’actualité, l’État a progressivement abandonné la forêt française aux seuls intérêts privés. En témoignent la faillite de l’Office national des forêts et son démantèlement organisé pour des raisons budgétaires.

Au fil d’une enquête inédite et très documentée, les auteurs dénoncent les mécanismes à l’œuvre dans la fragilisation de nos forêts et la responsabilité de nos dirigeants, qui ont fait le choix du profit à tout prix, plutôt que de la préservation de ce bien commun. Ils montrent aussi qu’une autre sylviculture, inspirée des processus naturels, est possible pour inventer les forêts de demain.

  • Thierry Gadault est journaliste d’investigation indépendant (Capital, Le JDD, Le Média TV...). Hugues Demeude est enquêteur et réalisateur de documentaires sur des thématiques société et environnement. Ils sont ensemble les auteurs de Nucléaire, danger immédiat (Flammarion, 2018).




Lire aussi : « Main basse sur nos forêts », dans la collection Reporterre
DOSSIER    Forêts

5 novembre 2020
En Allemagne, contre le Covid, les écoles ouvrent les fenêtres
Info
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
18 novembre 2020
Locataires et précaires, grands oubliés de la rénovation
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Forêts