Mobilisation pour yourtes en danger !

Durée de lecture : 2 minutes

25 octobre 2012 / Association Cheyen


L’association Cheyen (Coordination des habitants/usagers en yourte
sur espaces naturels) appelle à soutenir activement les yourtes de
Bussière-Boffy en danger !

Le changement de gouvernement ne change rien à la chasse aux yourtes,
bien au contraire. Nous constatons, en même temps qu’une vague
d’installation de citoyens responsables en habitat léger, une
recrudescence de l’intolérance et des procès abusifs.

Nous appelons à la plus large mobilisation en faveur de l’habitat en
yourte, afin que cessent toutes les poursuites actuellement engagées
contre des familles, des personnes isolées et des collectifs ! (Cinq
affaires en cours actuellement, c’est trop !!!)

Communiqué des yourtes de Bussière-Boffy :

Pour le droit aux alternatives et à l’habitat choisi.

Pour le droit à la différence et à l’autodétermination.

Pour les droits humains et de la famille.

APPEL A SOUTIEN MASSIF, MOBILISATION ET MANIFESTATION

FACE A LA POLITIQUE D’EXCLUSION MENEE A BUSSIERE-BOFFY

Après 5 longues années de Résistance à la politique d’exclusion
menée par la municipalité de Bussière-Boffy en Haute-Vienne (87), les
familles des trois yourtes, pourtant régularisées le 5 mai 2009 par
les services de l’Etat, sont convoquées le 13 novembre 2012 à 8h30, au Tribunal Correctionnel de Limoges.

Elles risquent l’expulsion de leurs lieux de vie, où leurs enfants ont
grandi, pour usage du sol en infraction avec le code de l’urbanisme.

LES 6 ADULTES ET 5 ENFANTS, HABITANTS DES YOURTES,
LE COMITE DE SOUTIEN DES YOURTES DE BUSSIERE-BOFFY

sollicitent toute votre attention et votre soutien, en participant aux
3 actions suivantes :

1- MANIFESTATION LE SAMEDINOVEMBRE 2012 à Limoges

Le rendez-vous est fixé à 13h au jardin d’Orsay, derrière le
Tribunal, départ de la marche vers la préfecture à 14h.

VENEZ NOMBREUX, amenez votre vie, votre musique, vos spectacles,
vos idées, vos rêves, mais RAMENEZ-VOUS !

Projection du film de Suzanne Chupin, « Les yourtes de la discorde »
après la manif.

Possibilité d’hébergement à B.B. pour ceux qui viennent de loin.

2- Envoi de deux LETTRES DE SOUTIEN (à télécharger) :

une adressée à Monsieur le président de la République

et l’autre au comité de soutien (pour comptabiliser les envois).

Envoyer la lettre type au président

à :
Monsieur François Hollande, Président de la République
Palais de l’Élysée, 55, rue du Faubourg-Saint-Honoré - 75008 - Paris

Et la lettre type au comité de soutien

à :
Comité de soutien des habitants des yourtes de Bussière-Boffy
Chez M. Ciarra, Le Grand Pic - 87330 - Bussière-Boffy.

Et une PETITION en ligne, sur ce blog.

3- RASSEMBLEMENT DEVANT LE TRIBUNAL

pendant l’audience, le 13 novembre à 8h30 (TGI de Limoges, 17
place d’Aine).

Nous comptons sur vous pour diffuser l’information autour de vous !



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Yurtao

Lire aussi : Les habitants des yourtes se regroupent

DOSSIER    Habitat

21 novembre 2019
Nous avons visité Milipol, le salon de la répression
20 novembre 2019
Les plastiques sont-ils toujours toxiques pour les organismes marins ?
21 novembre 2019
Dans le Nord, des élus locaux promeuvent le béton et l’étalement urbain


Dans les mêmes dossiers       Habitat