Nestlé gagne la première manche de la privatisation de la nappe de Vittel

Durée de lecture : 2 minutes

4 juillet 2018

Mardi 3 juillet, la commission locale de l’eau (CLE) a retenu deux scénarios pour compenser le déficit en eau de la nappe de Vittel, causé en grande partie par les prélèvements de l’entreprise Nestlé Waters.

Les scénarios retenus impliquent des transferts d’un million de mètres cubes d’eau d’eau depuis des zones voisines, à travers des canalisations souterraines.

Les associations environnementales désapprouvent ce choix. « La CLE avance comme un rouleau compresseur, ils ont validé le projet alors qu’une consultation publique doit avoir lieu à l’automne sur le sujet, dénonce Jean-François Fleck, de Vosges Nature Environnement, joint par Reporterre. Comment peut-on parler de concertation si la décision est déjà actée ? » Nestlé n’a pas pour autant gagné la bataille, d’après lui : « Nous réfléchissons à des recours juridiques pour demander que Nestlé cesse de pomper dans la nappe, et nous allons nous mobiliser fortement lors de la consultation pour exprimer notre refus d’une privatisation de la ressource par la multinationale. »

Nestlé s’est en effet engagé à ce qu’il n’y ait « aucune incidence au niveau du prix de l’eau pour les usagers », autrement dit à financer les coûts de ce transfert d’eau. Pour M. Fleck, « ils achètent ainsi une priorité d’usage sur la nappe souterraine, alors que la loi stipule que les besoins des habitants doivent primer sur les intérêts privés ».

Une inquiétude partagée par le conseil économique et social de la région Grand-Est (Ceser). Dès 2017, l’institution s’interrogeait sur l’impact de ces scénarios de transfert sur d’autres ressources en eau. Le Ceser ne peut donc que renouveler sa forte préoccupation quant à la surexploitation de cette ressource, sans prise en compte, au bon niveau, des besoins humains vitaux sur le long terme, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Interrogés par Vosges matin, les élus de la CLE assurent que rien n’est gravé dans le marbre, et qu’il sera toujours temps, après la consultation publique, de revoir le projet si nécessaire.

  • Source  : Reporterre.


Lire aussi : À Vittel, Nestlé privatise la nappe phréatique


16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Huit décrocheurs de portraits condamnés en appel
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
De la pluie attendue dans des régions australiennes touchées par les feux
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
Open de tennis d’Australie : une joueuse abandonne à cause de la qualité de l’air
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
L’ONU veut protéger au moins 30 % de la planète d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2020
Extinction Rebellion, une « idéologie extrémiste » selon la police antiterroriste britannique
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2020
Au Canada, une Nation première s’oppose à la construction du gazoduc Coastal GasLink
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2020
Le gouvernement prolonge un permis de recherche d’hydrocarbures en France
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Le photojournaliste Jean Segura relâché sans charges après une journée de garde à vue
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Foot : à chaque arrêt, le gardien australien Mathew Ryan fera un don pour la lutte contre les incendies
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Contre l’inaction climatique, des marches réunissent des milliers de personnes dans neuf villes
Lire sur reporterre.net
8 janvier 2020
Un milliard d’animaux morts, 2.000 maisons détruites
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

16 janvier 2020
Australie : les savoir-faire aborigènes, une solution contre les mégafeux
Entretien
15 janvier 2020
Épandage des pesticides : les mesures du gouvernement ne satisfont personne
Enquête
15 janvier 2020
Le déclin de la filière du papier recyclé, un drame social et écologique
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans