Nicolas Hulot confirme le stockage de Stocamine, malgré les protestations locales et des écologistes

1er septembre 2017



Au grand dam des associations de protection de l’environnement et des élus alsaciens, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, n’envisage pas de demander le déstockage total des 44.000 tonnes de déchets enfouis à Wittelsheim (Haut-Rhin). C’est ce qu’il a indiqué au président du conseil départemental, Eric Straumann, qui l’avait saisi du dossier au lendemain de sa nomination. Dans ce courrier rendu public par le Département, Nicolas Hulot se dit « sensible aux craintes exprimées » mais valide la procédure qui a abouti à la décision d’extraire 93 % des produits mercuriels et à enfouir définitivement les quelque 40.000 tonnes de déchets restant.

« Le Conseil départemental, qui attendait une autre réponse de la part de Nicolas Hulot, militant environnemental engagé, déplore la légèreté avec laquelle ce dossier particulièrement sensible est traité », indique Eric Straumann dans un communiqué. Et de considérer qu’« en précisant qu’en cas d’éventuel ennoyage de la zone de stockage, et d’éventuelles remontées de saumure polluée vers la nappe, "les concentrations en polluants resteraient très inférieures aux normes de potabilité", l’Etat s’octroie un droit à polluer la nappe phréatique la plus importante d’Europe en bafouant les règles qu’il a pourtant adoptées d’interdiction de toute dégradation de la nappe d’Alsace ». « La collectivité ne peut en aucun cas se contenter de mesures qui minimisent de manière aussi flagrante la dangerosité d’une situation exposant son environnement immédiat et l’ensemble de sa population », ajoute Eric Straumann.

- Source : L’Alsace




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les déchets dangereux du centre Stocamine resteront sous terre


24 novembre 2017
L’éclairage nocturne affecte gravement les écosystèmes
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Cigéo : une commission recommande une expertise internationale sur certains déchets
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Forêt de Bialowieza : la Pologne doit arrêter la coupe, dit la justice européenne
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La région Ile-de-France réduit les aides aux associations des quartiers populaires
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Hinkley Point : les députés britanniques s’alarment du coût pour les consommateurs
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La pollution de l’air détériore la qualité du sperme
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Les poursuites contre le réalisateur Lech Kowalski sont abandonnées
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Nuage radioactif détecté en France : la Russie reconnaît être à l’origine de la pollution
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Le Nebraska donne son feu vert au projet d’oléoduc Keystone XL
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Une carte de Greenpeace permet d’évaluer le risque nucléaire à côté de chez vous
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
L’oléoduc Keystone laisse échapper près de 800.000 litres de pétrole
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Près d’un tiers des chauves-souris d’Île-de-France menacées d’extinction
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Le comité d’entreprise d’EDF alerte sur les risques de coupures d’électricité cet hiver
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2017
« Vigilance renforcée » pour certaines écoles d’Ile-de-France
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2017
Le sulfoxaflor classé néonicotinoïde par une étude scientifique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets

25 novembre 2017
Ennuyeux. La climatologue Valérie Masson-Delmotte soutient l’Expo universelle et l’étalement urbain à Saclay
Info
22 septembre 2017
Fermes d’avenir, des petites fermes aux grandes ambitions
Alternative
25 novembre 2017
BD - Les nanoparticules ont envahi notre quotidien
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Déchets