Nicolas Hulot confirme le stockage de Stocamine, malgré les protestations locales et des écologistes

1er septembre 2017



Au grand dam des associations de protection de l’environnement et des élus alsaciens, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, n’envisage pas de demander le déstockage total des 44.000 tonnes de déchets enfouis à Wittelsheim (Haut-Rhin). C’est ce qu’il a indiqué au président du conseil départemental, Eric Straumann, qui l’avait saisi du dossier au lendemain de sa nomination. Dans ce courrier rendu public par le Département, Nicolas Hulot se dit « sensible aux craintes exprimées » mais valide la procédure qui a abouti à la décision d’extraire 93 % des produits mercuriels et à enfouir définitivement les quelque 40.000 tonnes de déchets restant.

« Le Conseil départemental, qui attendait une autre réponse de la part de Nicolas Hulot, militant environnemental engagé, déplore la légèreté avec laquelle ce dossier particulièrement sensible est traité », indique Eric Straumann dans un communiqué. Et de considérer qu’« en précisant qu’en cas d’éventuel ennoyage de la zone de stockage, et d’éventuelles remontées de saumure polluée vers la nappe, "les concentrations en polluants resteraient très inférieures aux normes de potabilité", l’Etat s’octroie un droit à polluer la nappe phréatique la plus importante d’Europe en bafouant les règles qu’il a pourtant adoptées d’interdiction de toute dégradation de la nappe d’Alsace ». « La collectivité ne peut en aucun cas se contenter de mesures qui minimisent de manière aussi flagrante la dangerosité d’une situation exposant son environnement immédiat et l’ensemble de sa population », ajoute Eric Straumann.

- Source : L’Alsace




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les déchets dangereux du centre Stocamine resteront sous terre


22 septembre 2017
Les députés France insoumise interpellent M. Hulot sur la répression à Bure
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2017
Des agriculteurs de la FNSEA défendent le glyphosate sur les Champs-Élysées
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2017
Nicolas Hulot prolonge un permis de recherche d’hydrocarbures de Total au large de la Guyane
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2017
Agriculture bio : l’État se désengage des aides au maintien
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2017
Perquisition par les gendarmes en cours à Bure
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Le gouvernement refuse d’empêcher l’exploration minière en Bretagne
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Anomalies du Creusot : l’ASN demande à EDF d’étendre ses vérifications
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Le parti de Macron est « le parti de la régression », selon Attac
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2017
Les eurodéputés ne veulent pas importer un soja OGM tolérant aux herbicides
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2017
Hulot annonce quatre mesures pour le climat
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
La justice absout les délinquants de l’amiante
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
Pertubateurs endocriniens : l’effet coktail peut rendre les molécules 10 à 1000 fois plus puissantes
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
Les entreprises dépensent moins pour la protection de l’environnement
Lire sur reporterre.net
14 septembre 2017
L’empreinte environnementale des smartphones s’alourdit
Lire sur reporterre.net
14 septembre 2017
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire placée sous « surveillance renforcée »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets

22 septembre 2017
À Marseille, Macron interpellé sur un projet immobilier menaçant un site antique
Enquête
22 septembre 2017
Les femmes restent exclues de la politique
Tribune
22 septembre 2017
Des coursiers à vélo veulent dépasser l’ubérisation par la coopération
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Déchets