Nicolas Hulot confirme le stockage de Stocamine, malgré les protestations locales et des écologistes

Durée de lecture : 1 minute

1er septembre 2017



Au grand dam des associations de protection de l’environnement et des élus alsaciens, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, n’envisage pas de demander le déstockage total des 44.000 tonnes de déchets enfouis à Wittelsheim (Haut-Rhin). C’est ce qu’il a indiqué au président du conseil départemental, Eric Straumann, qui l’avait saisi du dossier au lendemain de sa nomination. Dans ce courrier rendu public par le Département, Nicolas Hulot se dit « sensible aux craintes exprimées » mais valide la procédure qui a abouti à la décision d’extraire 93 % des produits mercuriels et à enfouir définitivement les quelque 40.000 tonnes de déchets restant.

« Le Conseil départemental, qui attendait une autre réponse de la part de Nicolas Hulot, militant environnemental engagé, déplore la légèreté avec laquelle ce dossier particulièrement sensible est traité », indique Eric Straumann dans un communiqué. Et de considérer qu’« en précisant qu’en cas d’éventuel ennoyage de la zone de stockage, et d’éventuelles remontées de saumure polluée vers la nappe, "les concentrations en polluants resteraient très inférieures aux normes de potabilité", l’Etat s’octroie un droit à polluer la nappe phréatique la plus importante d’Europe en bafouant les règles qu’il a pourtant adoptées d’interdiction de toute dégradation de la nappe d’Alsace ». « La collectivité ne peut en aucun cas se contenter de mesures qui minimisent de manière aussi flagrante la dangerosité d’une situation exposant son environnement immédiat et l’ensemble de sa population », ajoute Eric Straumann.

- Source : L’Alsace





Lire aussi : Les déchets dangereux du centre Stocamine resteront sous terre


25 novembre 2020
La médiatrice européenne reconnaît un conflit d’intérêts dans un contrat avec BlackRock
Lire sur reporterre.net
25 novembre 2020
Selon une ONG, les véhicules hybrides polluent beaucoup plus qu’annoncé
Lire sur reporterre.net
25 novembre 2020
Foie gras : L214 porte plainte contre la France pour violation du droit européen
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
Masques distribués aux fonctionnaires : « Il n’y a rien à cacher », rassure le gouvernement
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
À Paris, la police expulse un camp d’exilés et les pourchasse dans les rues
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets

24 novembre 2020
Avec le soutien de Macron, Amazon continue à tisser sa toile en France
Enquête
18 novembre 2020
Locataires et précaires, grands oubliés de la rénovation
Enquête
25 novembre 2020
Pour la biodiversité et les paysages, maires de France, plantez des arbres fruitiers
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Déchets