Nouvelle victoire pour les opposants à EuropaCity

Durée de lecture : 2 minutes

12 mars 2019

Symbole du bétonnage des terres agricoles, le mégacomplexe commercial, culturel et sportif EuropaCity vacille. Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé, ce mardi 12 mars, le plan local d’urbanisme (PLU) de la ville de Gonesse (Val-d’Oise), située au nord de Paris. Le PLU devait permettre l’urbanisation des champs du triangle de Gonesse. Les 299 hectares de terres retrouvent donc leur usage agricole, comme prévu par l’ancien plan d’urbanisme.

La ville de Gonesse a annoncé sa volonté de faire appel du jugement. « Nous restons déterminés pour faire aboutir ce projet que les habitants du territoire attendent pour les transports, les emplois, l’attractivité économique et les activités culturelles et de loisirs », a déclaré le maire, Jean-Pierre Blazy, dans un communiqué.

« Cette annulation n’est pas une surprise, mais on attendait patiemment la confirmation du tribunal », a réagi Bernard Loup, président du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG). Le rapporteur public du tribunal s’était déjà exprimé dans le sens d’une annulation du PLU, le 28 janvier dernier. Un avis motivé par le manque d’information de la population sur les conséquences environnementales du projet, la consommation démesurée de terres agricoles et une absence de prise en compte de l’offre commerciale déjà existante.

En mars 2018, la même juridiction avait annulé l’arrêté préfectoral de création de la ZAC du triangle de Gonesse. C’est donc la deuxième fois que la justice donne raison aux opposants au projet EuropaCity. D’autres recours doivent être jugés, notamment contre la délivrance par le préfet du permis de construire pour la gare de la ligne 17-Nord.

Porté par le groupe Auchan et le groupe chinois Wanda, EuropaCity prévoit de bétonner 80 hectares d’excellences terres agricoles, et 299 hectares en intégrant le centre d’affaires et la gare. Pour rendre ces parcelles constructibles, le conseil municipal de Gonesse avait adopté en septembre 2017 une révision de son PLU.

Les 18 et 19 mai, un nouveau rassemblement aura lieu sur le triangle de Gonesse, notamment pour lutter contre le chantier de cette gare, inscrite dans le projet du Grand Paris Express, qui doit commencer en novembre, pour une livraison en 2027 au plus tôt. « Cette gare rendrait irréversible l’urbanisation du triangle », prévient Bernard Loup.




Documents disponibles

  Sans titre

3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles Étalement urbain

THEMATIQUE    Luttes
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Rendues vulnérables par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles Étalement urbain



Sur les mêmes thèmes       Luttes