Nouvelle victoire pour les opposants à EuropaCity

Durée de lecture : 2 minutes

12 mars 2019

Symbole du bétonnage des terres agricoles, le mégacomplexe commercial, culturel et sportif EuropaCity vacille. Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé, ce mardi 12 mars, le plan local d’urbanisme (PLU) de la ville de Gonesse (Val-d’Oise), située au nord de Paris. Le PLU devait permettre l’urbanisation des champs du triangle de Gonesse. Les 299 hectares de terres retrouvent donc leur usage agricole, comme prévu par l’ancien plan d’urbanisme.

La ville de Gonesse a annoncé sa volonté de faire appel du jugement. « Nous restons déterminés pour faire aboutir ce projet que les habitants du territoire attendent pour les transports, les emplois, l’attractivité économique et les activités culturelles et de loisirs », a déclaré le maire, Jean-Pierre Blazy, dans un communiqué.

« Cette annulation n’est pas une surprise, mais on attendait patiemment la confirmation du tribunal », a réagi Bernard Loup, président du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG). Le rapporteur public du tribunal s’était déjà exprimé dans le sens d’une annulation du PLU, le 28 janvier dernier. Un avis motivé par le manque d’information de la population sur les conséquences environnementales du projet, la consommation démesurée de terres agricoles et une absence de prise en compte de l’offre commerciale déjà existante.

En mars 2018, la même juridiction avait annulé l’arrêté préfectoral de création de la ZAC du triangle de Gonesse. C’est donc la deuxième fois que la justice donne raison aux opposants au projet EuropaCity. D’autres recours doivent être jugés, notamment contre la délivrance par le préfet du permis de construire pour la gare de la ligne 17-Nord.

Porté par le groupe Auchan et le groupe chinois Wanda, EuropaCity prévoit de bétonner 80 hectares d’excellences terres agricoles, et 299 hectares en intégrant le centre d’affaires et la gare. Pour rendre ces parcelles constructibles, le conseil municipal de Gonesse avait adopté en septembre 2017 une révision de son PLU.

Les 18 et 19 mai, un nouveau rassemblement aura lieu sur le triangle de Gonesse, notamment pour lutter contre le chantier de cette gare, inscrite dans le projet du Grand Paris Express, qui doit commencer en novembre, pour une livraison en 2027 au plus tôt. « Cette gare rendrait irréversible l’urbanisation du triangle », prévient Bernard Loup.




Documents disponibles

  Sans titre

13 novembre 2019
Les émissions de gaz carbonique des 20 pays du G20 ont augmenté de 1,8 % en 2018
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Ouverture d’une enquête publique sur le projet controversé de laverie nucléaire
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Après un séisme de magnitude 5,4, la centrale nucléaire de Cruas à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Des incendies ravagent l’Australie et menacent Sydney
Lire sur reporterre.net
11 novembre 2019
Un déclin vertigineux des insectes observé en Allemagne
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2019
Au Royaume-Uni, deux fillettes lancent une pétition contre les jouets en plastique des fast-foods
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
La justice valide deux arrêtés antipesticides au nom du « danger grave » pour la population
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
Une sécheresse historique menace de crise humanitaire la Zambie et le Zimbawe
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Triangle de Gonesse : le rapporteur public demande la suspension des travaux de la ligne 17 Nord
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Le gouvernement devrait annoncer l’abandon du projet EuropaCity
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
11.000 scientifiques alertent sur « l’urgence climatique qui menace le destin de l’humanité »
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
L’État augmente le financement de lignes aériennes intérieures
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Des activistes ont perturbé une conférence de l’industrie du gaz à Paris
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Le vélo pourrait devenir un enjeu central des municipales
Lire sur reporterre.net
6 novembre 2019
Pesticides : la justice reconnaît Triskalia responsable d’avoir empoisonné un salarié
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles Étalement urbain

THEMATIQUE    Luttes
13 novembre 2019
Angélique Huguin : « Je continue de lutter parce que c’est une manière de rester debout »
14 novembre 2019
La démocratie renaîtra à l’échelle locale
13 novembre 2019
EN VIDÉO - Contre le déclin des oiseaux, les naturalistes misent sur le baguage


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles Étalement urbain



Sur les mêmes thèmes       Luttes