Nuit debout a l’honneur des « Temps modernes »

12 janvier 2017 / Les Temps modernes



  • Présentation de la revue par son éditeur :
  • Nuit debout et notre monde : Patrice Maniglier, De quoi Nuit debout est-il le signe ? (avant-propos).
  • Valérie Gérard - Mathieu-Hô Simonpoli, Des lieux et des liens.
  • Aléric de Gans, Tous nos jours de tonnerre. Témoignage sur la naissance du cortège de tête.
  • Arthur Guichoux, Nuit debout et les « mouvements des places » : désenchantement et ensauvagement de la démocratie.
  • Maria Kakogianni, Rêvolution et insomnies.
  • Marco Assennato, Voyage à travers la machine-temps du 37 mars.
  • Haud Guéguen, Debout ! La reconnaissance et la lutte.
  • Adèle Zetkine, Quand dire, c’est résister.
  • Alexis Cukier - Davide Gallo Lassere, « Contre la loi Travail et son monde » : autonomie et organisation dans le long mars français.
  • Camille Zéhenne, La forme d’un manque.
  • Michel Kokoreff, Nuit debout sur place : petite ethnographie micropolitique.
  • Jacques Lemière, À propos de Nuit debout : de sa forme propre, de la politique et du réel contemporain. Observations et analyse de la mobilisation à Lille, avril-mai 2016.
  • Joan Hagelsen - Camille Ziuthre, Le cortège de tête vu de l’intérieur ou La lutte hors cadre (entretien fictif de deux participants au « cortège de tête » avec un interlocuteur imaginaire simplement curieux).
  • Patrice Maniglier, Nuit debout : une expérience de pensée.
  • Frédéric Bortolotti - Fabien Goutelle - Patrice Maniglier, Ce qu’on lisait dans les rues au printemps 2016.

  • Nuit debout et notre monde, revue Les Temps modernes no 691, éditions Gallimard, 288 p., 22 €.

Source : éditions Gallimard




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Nuit debout
DOSSIER    Nuit debout

23 février 2017
L’enseignement agricole devrait parler de l’agriculture de l’avenir, pas du vieux productivisme
Tribune
22 février 2017
La rénovation des logements créera 126.000 emplois, assurent des ONG caritatives et écologistes
Info
23 février 2017
Des lycéens contre les violences policières : « Le blocus est notre seul moyen d’agir »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nuit debout