Paris envisage aussi la disparition des voitures à essence d’ici à 2030

13 octobre 2017

La mairie de Paris a confirmé jeudi 12 octobre son intention de bannir tous les véhicules à moteurs thermiques, c’est-à-dire essence ou diesel, des rues de la capitale en 2030. « Il s’agit d’une stratégie qui vise à définir une ville neutre en carbone à moyen et long terme », a précisé sur France Info Christophe Najdovski, adjoint en charge des transports, confirmant ainsi l’information dévoilée plus tôt par la radio.

D’après la mairie de Paris, contactée par Le Figaro, le choix d’une sortie des voitures essence et gazole en 2030 a été fixé au cours d’une réunion technique de travail dont l’objectif était de définir les contours du nouveau plan climat de la capitale. Pour rappel, le plan actuellement en vigueur, destiné à améliorer la qualité de l’air dans Paris, prend fin en 2020. Pour son renouvellement, les équipes d’Anne Hidalgo ont décidé d’y intégrer les objectifs annoncés à l’échelle nationale par le ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot. En juillet dernier, lors de la présentation de son plan climat, ce dernier a fait part de son souhait de mettre fin à la commercialisation des véhicules les plus polluants d’ici 2040. Autrement dit, les véhicules roulant au diesel ou à l’essence.

« Nous sommes en train d’élaborer notre prochain plan climat avec un groupe d’experts et après consultation pendant un an d’un collège de 800 Parisiens et d’ONG. L’objectif d’une sortie des voitures thermiques dès 2030 en fait partie. Ce plan climat sera soumis au printemps aux élus parisiens. J’ai aussi décidé de l’assortir d’une votation citoyenne. Et je pense que les Parisiens le soutiendront dans leur grande majorité », a expliqué Anne Hidalgo vendredi dans un entretien au journal Le Parisien.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


26 avril 2018
Des militants écologistes sont criminalisés en Amérique Latine, selon Amnesty
Lire sur reporterre.net
26 avril 2018
Matignon annonce une trêve, les habitants de la Zad dénoncent un « ultimatum » et un « chantage »
Lire sur reporterre.net
26 avril 2018
Plan pesticides du gouvernement : « le compte n’y est pas » pour les ONG
Lire sur reporterre.net
26 avril 2018
Des personnalités proposent d’accompagner la Zad pour porter leur projet collectif
Lire sur reporterre.net
25 avril 2018
Selon Greenpeace, la PAC encourage la pollution agricole
Lire sur reporterre.net
25 avril 2018
Une militante autochtone assassinée au Pérou
Lire sur reporterre.net
24 avril 2018
En 2017, coût record des catastrophes environnementales pour les assureurs
Lire sur reporterre.net
23 avril 2018
Sur la Zad, la tension avec les gendarmes a repris lundi 23 avril
Lire sur reporterre.net
21 avril 2018
Le Défenseur des droits saisi pour des violences commises par les gendarmes sur la Zad
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Une commission de l’Assemblée nationale a voté l’expérimentation de l’épandage de pesticides par drone
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Appel à écrire au Premier ministre pour défendre les habitats de la Zad de Notre-Dame-des-Landes
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Surfaces agricoles et espaces naturels continuent de disparaître en France
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
Une mission d’information au Sénat remet sur la table le statut des herboristes
Lire sur reporterre.net
20 avril 2018
L’université de Tolbiac évacuée tôt ce matin
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
Françoise Verchère, opposante historique au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, jette l’éponge
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Transports

THEMATIQUE    Pollutions
24 avril 2018
Tolbiac : le point sur l’affaire
Enquête
26 avril 2018
Le sable, une ressource en voie d’épuisement
Info
26 avril 2018
Des fourmis et des hommes. La vie au coeur de la forêt tropicale
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Transports



Sur les mêmes thèmes       Pollutions