Pêche électrique : ONG et pêcheurs demandent une enquête pour fraude

13 juin 2018

Ce mercredi 13 juin, 23 organisations environnementales et représentants de pêcheurs de France, d’Allemagne, d’Irlande, des Pays-Bas et du Royaume-Uni ont demandé à l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) d’ouvrir une enquête sur la pêche électrique néerlandaise pour suspicion de fraude.

D’après eux, « il existe des preuves que les navires électriques et les instituts de recherche néerlandais ont bénéficié d’aides publiques substantielles », alors qu’ils n’y avaient pas droit.

Les signataires de la demande d’enquête mettent ainsi en cause la légalité de ces transferts financiers à plusieurs titres :

  • La pêche électrique a été développée sous prétexte de « recherche scientifique » mais aucune recherche spécifique n’a été menée ;
  • Les règlements de l’Union européenne en vertu desquels les subventions publiques ont été attribuées stipulent explicitement que les fonds publics ne doivent pas entraîner une augmentation de l’effort de pêche, c’est pourtant le cas de la pêche électrique ;
  • Les lois communautaires exigent également que, si des activités de pêche se déroulent pendant la conduite de la recherche scientifique, la valeur des captures doit être reversée aux autorités publiques pour éviter que la recherche scientifique soit utilisée aux fins de générer des profits indus.

Depuis 2006, la pêche électrique a été développée à l’échelle commerciale aux Pays-Bas, bien au-delà du cadre réglementaire.

Les signataires appellent les décideurs européens — qui se réunissent la semaine prochaine sur cette question — à adopter une interdiction totale et définitive d’une méthode de pêche écologiquement et socialement destructrice.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Des pêcheurs bloquent plusieurs ports européens pour s’opposer à la pêche électrique


22 octobre 2018
Les mangeurs réguliers de bio risquent moins que les autres de développer un cancer
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Le ministre de l’Agrictulture opposé aux repas végétariens dans les cantines
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Une cabane de Notre-Dame-des-Landes installée à La Plaine
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Un pesticide intoxique 70 personnes dans le Maine-et-Loire
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
L’ASN craint de nouveaux problèmes sur l’EPR
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2018
En Angletererre, les lourdes peines infligées à des militants anti-gaz de schiste sont annulées en appel
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Au mépris du climat et du rapport du GIEC, Vinci a lancé les travaux de l’autoroute GCO
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Les trains Cévenol, Aubrac et Toulouse-Port Bou sauvés par un accord État-Occitanie
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2018
Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2018
Des produits chimiques très dangereux dans les objets en plastique recyclé
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le Conseil constitutionnel pourrait relancer l’enquête sur la mort de Rémi Fraisse
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le projet d’A45 est définitivement abandonné
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Le mécanisme des inondations dans l’Aude - un phénomène appelé à se répéter
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Remaniement : Castaner à l’Intérieur, Travert s’en va et laisse l’Agriculture à Didier Guillaume
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Un leader paysan assassiné dans l’Amazonie brésilienne
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

22 octobre 2018
Peut-on faire du vélo lors d’un pic de pollution ?
Une minute - Une question
20 octobre 2018
La punaise, le vélo et le changement climatique
Chronique
16 octobre 2018
Le changement climatique interpelle les citoyens, mais pas les dirigeants de Rhône-Alpes
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans