Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefPesticides

Perturbateurs endocriniens : les Etats disent non à la Commission européenne

Mercredi 21 décembre, les États européens ont majoritairement refusé la proposition de la Commission européenne sur la régulation des perturbateurs endocriniens.

Cette proposition faisait fortement débat, car elle prévoyait notamment d’exclure les pesticides perturbateurs endocriniens de cette réglementation. De plus, certaines substances auraient pu être évaluées après leur mise sur le marché. Plusieurs États, dont la France et la Suède, ont donc refusé cette version.

« C’est une bonne nouvelle qui témoigne du fait que la pression des citoyens, ONG et scientifiques ainsi que certains États-Membres (France, Suède en premier lieu) aura porté, la Commission ayant dû reculer", indique François Veillerette, porte-parole de l’association Générations Futures. La Commission va désormais devoir faire une nouvelle proposition, que les associations surveilleront de près.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende