Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Pesticides

Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable

Depuis le 10 juin, les habitants de Tautavel (Pyrénées orientales) ne peuvent plus consommer l’eau du robinet, car celle-ci présente un taux de pesticides trop élevé. Les habitants de Tautavel sont obligés d’aller chaque jour se ravitailler en bouteilles sur le parking du palais des congrès.

Le village pyrénéen est connu pour avoir abrité des hommes et femmes préhistoriques, parmi les plus anciens découverts en France (- 570.000 ans). La grotte (Caune de l’Arago) où aurait vécu ces premiers humains est située juste au dessus d’une rivière « aux eaux claires et limpides », précise Philippe Assens, président de En Commun 66. Seulement voilà, l’eau du robinet, prélevée directement dans la rivière, est devenue impropre à la consommation : « on a trouvé du thiaméthoxame (insecticide néonicotinoïde interdit depuis mai 2018), et du fluxapyroxade (fongicide utilisé contre l’oïdium dans les vignes, en cours de retrait du marché), indique M. Assens dans un courriel à Reporterre. En plus d’être du poison, ces perturbateurs endocriniens peuvent agir dans la durée même à faible dose : Ce sont de véritables bombes à retardement. »

Le militant regrette qu’ « aucune personnalité politique locale, ni le Premier ministre Jean Castex, ni le député Rassemblement national de la circonscription Louis Aliot ne parlent de ce scandale hautement symbolique qui est pourtant en train de détruire lentement toute possibilité de vie à Tautavel ».

Pour sa part, l’Association départementale des usagers de l’eau pointe du doigt une « mauvaise gestion » récurrente de la ressource sur la commune. Les Tautavellois ont été privés d’eau potable à plusieurs reprises ces dernières années, notamment à cause des intempéries (pluies) mais aussi d’une contamination par des bactéries (salmonelles) en octobre 2019.

Mais ce type de pollution est nouveau. L’Agence régionale de santé (ARS) a demandé à la métropole de Perpignan de réaliser une enquête afin de déterminer la (ou les) source(s) de pollution. Elle a également sollicité l’Office Français de la Biodiversité et la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Forêts, afin que des contrôles soient opérés sur les pratiques agricoles environnantes.

Plusieurs associations locales ont annoncé vouloir déposer une plainte contre X pour « empoisonnement ».

A l’échelle de la France, Tautavel n’est pas un cas isolé : en janvier dernier, quatre villages de l’Yonne ont connu des restrictions d’eau potable en raison d’une trop forte teneur en pesticides.

-  Source : Reporterre.
-  Photo : Vallée de Tautavel, via Wikipedia.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende