Recevoir la lettre d'info

Covid-19

Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation

Ce lundi 6 avril, 250 organisations de 25 pays ont publié une lettre ouverte adressée aux gouvernements, les exhortant à résister au lobbying de l’aviation qui pousse pour des plans de sauvetage de l’industrie aéronautique. Ces organisations ont demandé aux dirigeants de profiter de ce moment « pour intégrer des conditions sociales et environnementales, avec une protection adéquate des travailleurs et une transition planifiée vers une mobilité juste et favorable pour le climat ». Une campagne intitulée #SavePeopleNotPlanes ainsi qu’une pétition ont également été lancées.

« Pendant des décennies, l’industrie aéronautique a évité de contribuer de manière significative aux objectifs climatiques mondiaux et a résisté à la moindre suggestion de taxes sur le carburant ou les billets. Aujourd’hui, les compagnies aériennes, les aéroports et les constructeurs exigent des renflouements massifs et inconditionnels, financés par les contribuables. Nous ne pouvons pas laisser l’industrie de l’aviation s’en tirer en privatisant les bénéfices en période de prospérité et attendre du public qu’il paie pour ses pertes en période de crise », a déclaré Magdalena Heuwieser de Stay Grounded, un réseau mondial de plus de 150 organisations.

La lettre demande aux gouvernements de :

  • « Faire passer les gens et les travailleurs en premier, et non les actionnaires et les dirigeants » ;
  • Transformer le secteur des transports en cohérence avec les objectifs climatiques, « en réduisant la demande de transport aérien et en renforçant les alternatives à faible émission de carbone comme le transport ferroviaire » ;
  • Mettre fin aux exonérations fiscales de l’aviation tout en mettant en place une taxe sur le kérosène et des prélèvements progressifs équitables sur les vols réguliers.

« L’effondrement de l’industrie aéronautique a laissé les travailleurs vulnérables et incertains quant à leur avenir, a dit Tahir Latif, du syndicat britannique PCS, qui représente également les travailleurs du secteur de l’aviation. Nous exigeons que les pouvoirs publics soient propriétaires de nos systèmes de transport afin de permettre une réponse plus humaine et plus cohérente en cas de crise similaire à l’avenir, et de commencer dès maintenant à planifier la transition juste des travailleurs vers des emplois axés sur la lutte contre l’impact des transports, en particulier de l’aviation, sur le changement climatique. »

  • Source : Stay Grounded.
  • Photo : image de la campagne #SavePeopleNotPlanes, transmise par Stay Grounded.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende