Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Nanotechnologies

Plus de 100 sucreries d’Halloween contiendraient des nanoparticules

A l’occasion d’Halloween, l’association Agir pour l’environnement a enquêté sur la présence de nanoparticules, majoritairement le dioxyde de titane (colorant E171), dans les confiseries. Selon les résultats publiés jeudi 27 octobre, plus de 100 produits alimentaires destinés aux enfants en contiennent : bonbons Têtes brûlées, Elodie, Fizzy, chewing-gum Airwaves, Hollywood, Freedent, Malabar, confiseries M&M’s, Skittles, gâteaux LU, chocolats Milka, décorations pour gâteaux Vahiné, etc.

Les enfants consommeraient deux à quatre fois plus de dioxyne de titane que les adultes du fait de leur consommation de sucreries. Or, des effets toxiques des nanoparticules ont été documentés : dysfonctionnement de l’ADN, stress oxydatif, réactions inflammatoires, mort des cellules.

En 2006, le Circ a classé les nanoparticules de dioxyde de titane comme cancérigène probable 2B par inhalation. L’ANSES a préconisé en 2014 leur classement comme substances dangereuses afin de permettre des mesures de restriction. L’institut sanitaire des Pays-Bas (RIVM) vient d’alerter sur leurs risques pour le foie, les ovaires et les testicules.

-  Source : Agir pour l’environnement

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende