Les deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane

Durée de lecture : 2 minutes

29 mars 2019



Le dioxyde de titane (TiO2), colorant très répandu, doit être prochainement interdit dans l’alimentation en raison des dangers qu’il présente pour la santé et l’environnement, notamment sous sa forme nanoparticulaire. Or l’association Agir pour l’environnement a publié, jeudi 28 mars, les résultats de son enquête concernant les dentifrices, et son constat est alarmant : les deux tiers des dentifrices examinés contiennent du dioxyde de titane.

L’association a étudié 408 dentifrices dont 59 pour enfants, vendus en grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies et magasins bio :

  • 2/3 des dentifrices (271 dentifrices sur 408) contiennent du dioxyde de titane, dont 25 bios ;
  • 1 dentifrice pour enfants sur 2 en contient (29 dentifrices sur 59).

Aucun des 271 dentifrices ne précise sur son emballage si le dioxyde de titane présent est à l’état nanoparticulaire. Or, après analyse, dans certains produits, dont le dentifrice pour enfants « Signal Kids goût fraise », le dioxyde de titane est bien présent sous forme de nanoparticules. Rien n’est pourtant inscrit sur l’emballage, ce qui constitue une infraction à la réglementation européenne.

« Il serait incohérent de tolérer le dioxyde de titane dans les dentifrices alors qu’on l’interdit dans l’alimentation, a déclaré Magali Ringoot, responsable de la campagne sur les nanomatériaux à Agir pour l’environnement. Nous sommes fortement exposés à cette substance, parce que nous l’ingérons en partie, surtout les enfants, et parce qu’elle est en contact quotidien avec notre bouche, muqueuse fragile et perméable. »

Agir pour l’environnement demande donc l’élargissement de l’arrêté de suspension du dioxyde de titane à tous les produits qui peuvent être totalement ou partiellement ingérés (le TiO2 est notamment présent dans les excipients de 4.000 médicaments), ainsi qu’une enquête de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) pour vérifier la présence (ou non) de nanoparticules de dioxyde de titane.

L’association a également dressé une liste des dentifrices contenant du dioxyde de titane.





Lire aussi : Reporterre sur France Inter : un effet avéré sur la santé de nanoparticules alimentaires


3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
Élisabeth Borne confirme le report de l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
EDF abandonne son projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire, selon un élu
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
Des députés proposent des quotas individuels de carbone pour limiter les trajets en avion
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Le conseil d’administration de Polytechnique valide un projet de centre de recherche de Total
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Train des primeurs Perpignan-Rungis : les wagons ne seront pas détruits
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nanotechnologies

THEMATIQUE    Santé
3 juillet 2020
Réduire le temps de travail, une nécessité écologique
Tribune
3 juillet 2020
Face à l’opposition, EDF déplace son projet de déchets nucléaires de Belleville-sur-Loire à La Hague
Info
3 juillet 2020
Sous la « vague verte » des municipales, le surprenant succès des listes citoyennes
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Nanotechnologies



Sur les mêmes thèmes       Santé