Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — Nucléaire

Pollution radioactive à la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) : trois associations portent plainte contre EDF

En mai 2018, une concentration en tritium (substance radioactive provenant de la réaction nucléaire) vingt fois supérieure à la normale a été détectée dans le captage d’eau potable de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche). Le réseau Sortir du nucléaire et les associations Sortir du nucléaire Sud-Ardèche et Frapna Ardèche ont porté plainte mercredi 4 juillet contre EDF, « qui a tenté de minimiser cette pollution radioactive », accuse le réseau dans un communiqué.

« La centrale nucléaire de Cruas-Meysse a pollué les eaux souterraines pendant plusieurs semaines », dénonce le réseau. À la mi-mai 2018, des prélèvements réalisés par EDF dans le point de captage d’eau potable du site et deux points de prélèvement situés hors de son périmètre ont révélé une concentration anormale en tritium. « Cette substance radioactive, qui peut provoquer des dommages à l’ADN, présentait une concentration près de 20 fois supérieure au taux habituel — 190 becquerels/litre contre 10 becquerels/litre », précise le réseau.

« Malgré ces résultats inquiétants, EDF a cherché à minimiser cette pollution et s’est bien gardée de communiquer auprès du public à ce sujet. Alors même que des prélèvements réalisés les 4 et 7 mai témoignaient déjà d’une concentration anormale en tritium dans les eaux et qu’un tel problème doit être déclaré dans les meilleurs délais, elle n’a informé l’Autorité de sûreté nucléaire que le 22 mai 2018 », dénonce le réseau.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende