Réparation : les mauvaises pratiques des distributeurs épinglées par les Amis de la Terre

23 janvier 2018

Alors que les soldes battent leur plein, les Amis de la Terre ont passé au crible les pratiques des distributeurs en matière de réparation des appareils électriques et électroniques. Leur guide éco-citoyen « Stop au coup de la panne » propose au grand public des solutions pour s’orienter dans le secteur de l’achat durable et de la réparation.

Sur les treize distributeurs d’équipements électriques et électroniques interrogés par les Amis de la Terre, le constat est sans appel : aucun ne peut se targuer de mettre en oeuvre les quatre réflexes de la réparation. « Concernant la vente en ligne, on frise même l’illégalité », accuse l’ONG. Sollicités par un questionnaire en 2017, les distributeurs avaient à justifier leurs pratiques concernant quatre réflexes : permettre au consommateur d’acheter durable et réparable, de réparer sous garantie et hors garantie et enfin d’acheter d’occasion. En effet, la distribution peut jouer un rôle majeur dans l’obsolescence programmée : c’est souvent vers elle que les consommateurs se tournent pour faire respecter la garantie légale, elle a la responsabilité de la majorité des réparations réalisées sur le territoire, de la rémunération des réparateurs, du choix des produits mis en rayon, des compagnies d’assurances gérant les garanties commerciales, et de l’information du consommateur.

La durée de vie moyenne des appareils a été divisée par deux en vingt-cinq ans et plus de la moitié des biens tombés en panne n’est pas réparée aujourd’hui. Mais des solutions existent. Réparation indépendante, entreprises solidaires, produits de seconde main, comparatifs des marques : les Amis de la Terre proposent un guide à destination des citoyens pour les orienter dans ce véritable parcours du combattant.

  • Source : Les Amis de la Terre (courriel)



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : VIDÉO - Dans les Repair Cafés, on s’aide à réparer pour moins jeter


20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Le rapport Spinetta conseille de fermer les petites lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Le gouvernement refuse la transparence sur le projet de stockage à Belleville-sur-Loire
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Niveaux des océans : la hausse s’accélère
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Lactalis : l’ONG Foodwatch porte plainte et « n’épargne personne »
Lire sur reporterre.net
13 février 2018
Stockage de déchets à Belleville : EDF ne dément pas, les élus réagissent
Lire sur reporterre.net
12 février 2018
Les forces obscures d’Apple contre les Jedis d’Attac
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
Un blogueur vietnamien condamné pour avoir dénoncé une pollution
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets

17 janvier 2018
Ne rasons pas les forêts naturelles pour produire de l’énergie
Tribune
20 février 2018
Pourquoi ne croyons-nous pas vraiment au changement climatique ?
À découvrir
16 janvier 2018
Les pêcheurs parlent : « La pêche électrique, ce n’est plus de la pêche, c’est de la destruction »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Déchets