Recevoir la lettre d'info

Climat

Trois « décrocheurs de portrait » ont été relaxés à Strasbourg

Les trois citoyens jugés ce mercredi 26 juin à Strasbourg pour avoir décroché un portrait d’Emmanuel Macron ont été relaxés.

Le tribunal correctionnel de Strasbourg n’a donc pas suivi les réquisitions du procureur qui demandait que trois militants écologistes soient condamnés à une amende avec sursis pour un « vol en réunion », pour avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron de la mairie de Kolbsheim.

Comme le racontait Reporterre, cette action s’inscrivait à la fois dans l’opération de désobéissance civile Sortons Macron, pour dénoncer l’inaction climatique du gouvernement, mais également dans le cadre de l’opposition au Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO).

Le jugement a été rendu environ une heure après l’audience. Le tribunal a considéré que l’élément intentionnel du vol n’était pas caractérisé, puisque le maire de Kolbsheim, Dany Karcher, lui-même opposant au GCO, était informé du décrochage et ne s’y est pas opposé. Le portrait a été manipulé avec soin puis restitué intact le lendemain.

« Ce verdict confirme l’état de nécessité de l’action : nous agissons pour dénoncer l’inaction du gouvernement », a réagi ANV COP21 sur Twitter.

En parallèle, plusieurs portraits ont été décrochés dans des mairies de France ce mercredi, notamment en région parisienne et près de Grenoble.

-  Source : Rue 89 Strasbourg.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende