Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Transports

Uber balance des dizaines de milliers de vélos Jump à la décharge

Engluée dans la crise aux Etats-Unis, Uber s’est débarrassé début mai de Jump, sa flotte déficitaire de vélos et trottinettes rouge vif en libre-service, transférée à son ex-concurrent Lime.

Uber a expliqué au site Fast Company avoir pris la décision de proprement recycler les vélos, faisant face à de trop nombreux obstacles techniques ou légaux pour pouvoir procéder à des donations ou pour les revendre à bas prix au grand public.

Des ex-employés de Jump ont contacté le site spécialisé Bike Share Museum (en anglais) pour lui confirmer que des conteneurs entiers de vélos étaient en train d’être mis au rebut, placés en décharge une fois les batteries retirées par une société tierce, ce qu’explique en détail une enquête de Vice (en anglais). Les informateurs du site semblaient s’accorder sur une somme de 20.000 vélos détruits.

Fondateur de Bike Share Museum, Kurt Kaminer s’étrangle de voir ces gaspillages arriver « au beau milieu d’une pandémie sans précédent qui a littéralement fait des vélos des objets de survie ». « Même lourds, ils auraient pu servir de moyen de transport pour les nombreuses personnes que le Covid-19 a menées à la ruine », ajoute-t-il.

Au Québec aussi, des centaines de vélos Jump ont aussi été envoyés à la ferraille.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende