Un appel au boycott de la COP25 au Chili a été lancé

Durée de lecture : 2 minutes

25 octobre 2019



Des personnalités — politiques, universitaires, scientifiques — ont lancé une pétition appelant au boycott du Chili comme pays hôte de la COP25.

Du 2 au 13 décembre, le sommet international sur le climat doit en effet se tenir dans le pays latino-américain, qui connaît actuellement un mouvement social de très grande ampleur. Le gouvernement a décrété l’état d’urgence dans plusieurs régions du pays, et a instauré un couvre-feu. À ce jour, on déplore 18 morts et plus de 2.000 arrestations.

« La COP25 ne saurait se tenir dans un pays en état de siège, dans une ville soumise au couvre-feu militaire, dans un Chili où manifester pour des conditions de vie dignes peut valoir la mort », peut-on lire sur le site change.org, qui héberge la pétition.

Justice sociale et justice climatique sont liées indissolublement. Ce serait cynique et caricatural d’organiser la COP25 sous la menace des balles d’une armée qui s’est funestement illustrée sous la dictature d’Augusto Pinochet. Ce serait une faute de faire ainsi un chèque en blanc à un gouvernement qui a décidé de réprimer avec la pire des brutalités celles et ceux qui veulent que le système change pour le bien commun. Ce serait un soutien à un gouvernement qui a violé dans un même mouvement les droits à une vie digne, les libertés fondamentales et les droits humains.

Les initiateurs et signataires de la pétition en appellent donc, dans leur pétition, à António Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, et à Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, en charge de la COP25.

  • Source : Change.org
  • Photo : À Valparaiso lors d’une manifestation spontanée, le 19 octobre. © Marion Esnault/Reporterre




Lire aussi : Frappé par une sécheresse historique, le Chili se révolte contre l’injustice sociale


25 mai 2020
Fin de la grève de la faim contre l’inaction climatique de l’État
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
La Nouvelle-Zélande réfléchit à la semaine de quatre jours pour relancer l’économie
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
Des firmes multinationales songent à être compensées des mesures prises pendant la pandémie
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
En Chine, la pollution est plus forte qu’avant le confinement
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Australie : de jeunes activistes attaquent une mine de charbon en justice
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
L’exploitation minière du fond des océans menace gravement les écosystèmes, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Plusieurs abattoirs sont des foyers épidémiques du Covid-19
Lire sur reporterre.net
19 mai 2020
Confinement : le transport terrestre représente 43 % de la baisse des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
19 mai 2020
Malgré une hausse des ventes de glyphosate, Bayer-Monsanto durcit le ton
Lire sur reporterre.net
19 mai 2020
À Paris, des militants écologistes élargissent les trottoirs devant une école
Lire sur reporterre.net
19 mai 2020
L’incendie de Lubrizol a eu d’importants effets sur la santé des riverains, selon une étude associative
Lire sur reporterre.net
18 mai 2020
La fortune du patron d’Amazon pourrait dépasser les 1.000 milliards de dollars en 2026
Lire sur reporterre.net
18 mai 2020
Déconfinement : le Conseil d’État suspend l’utilisation des drones à Paris
Lire sur reporterre.net
18 mai 2020
Extinction Rebellion a mené des actions contre la publicité
Lire sur reporterre.net
16 mai 2020
La fonte des glaces augmente le risque de tsunamis en Alaska
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
23 mai 2020
Une canicule sans précédent au printemps écrase l’est de la Méditerranée
Info
25 mai 2020
La Guyane ébranlée par un nouveau projet de mégamine à ciel ouvert
Info
23 mai 2020
Déconfinés, les jardins familiaux peuvent enfin sourire au printemps
Alternatives


Sur les mêmes thèmes       Climat