Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Étalement urbain

Un décret très timide pour préserver les terres agricoles

Les projets d’aménagement devront dorénavant prendre en compte leur impact sur les terres agricoles. C’est le sens du décret paru le 2 septembre 2016 au Journal officiel.

Mais la portée du texte risque d’être limitée. D’abord, les projets publics et privés concernés sont ceux déjà soumis à étude d’impact environnemental. Ensuite, les projets doivent se situer sur des terres ayant ou ayant eu un usage agricole récemment, et concerne les surfaces au-delà de cinq hectares. Ces deux conditions font que de nombreux projets pourront de fait échapper à l’application de ce décret.

Par ailleurs, la procédure est sous la responsabilité du préfet, qui doit d’abord saisir pour avis la commission de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers, puis ensuite décider si des mesures de compensation sont nécessaires. Ce qui introduit une autre limitation à l’intérêt de ce décret.

-  Source : Actu Environnement

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende