Un iceberg grand comme 50 fois Paris se détache de l’Antarctique

Durée de lecture : 1 minute

5 juin 2017



Un des plus gros icebergs jamais vus est sur le point de se détacher du continent Antarctique, ont indiqué jeudi 1er juin des chercheurs de l’université de Swansea (Royaume-Uni). Ce morceau d’une plateforme glaciaire mesure plus de 5.000 km2, soit près de 50 fois la superficie de Paris, ou la taille de l’île indonésienne de Bali.

Surveillée depuis des années, la crevasse qui fissure sur près de 200 km un énorme pan de glace attaché à l’ouest de l’Antarctique, s’est encore allongée de 17 km en seulement six jours, du 25 au 31 mai, annoncent les scientifiques dans un communiqué. Et il ne reste plus que 13 km avant que l’iceberg ne se détache.

Une fois libéré, l’iceberg (constitué en grande majorité d’eau douce) n’aura pas d’impact sur le niveau des océans car cette couche de glace de 350 m d’épaisseur flotte déjà sur l’eau. Mais il fait partie d’une gigantesque barrière de glace, baptisée Larsen C, qui retient des glaciers capables, eux, de faire gagner 10 cm aux mers du monde s’ils finissaient par se trouver à terme exposés à l’océan Antarctique, selon les chercheurs. Et ce n’est peut-être pas fini. « La perte d’un tel morceau rendra tout le plateau vulnérable à de futures ruptures », souligne leur communiqué.

La formation des icebergs est un processus naturel, que le réchauffement de l’air comme des océans contribue cependant à accélérer, soulignent les scientifiques. L’Antarctique est une des régions du monde qui se réchauffent le plus rapidement, rappellent les responsables du projet Midas.





Lire aussi : La fonte des glaces en Antarctique menace une station scientifique


18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
L’accord de libre-échange UE-Mercosur « va accroître des dynamiques mortifères »
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
La fumée des feux américains va jusqu’en Europe
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien
19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info


Sur les mêmes thèmes       Climat