Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — Luttes

Un recours déposé contre les travaux d’extension du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire

Jeudi 18 février, l’association Mouvement national de lutte pour l’environnement 93 ainsi que des particuliers riverains soutenus par Notre Affaire à tous ont décidé de déposer un recours au tribunal de Saint-Nazaire contre les travaux d’extension du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire sur une zone naturelle de l’estuaire de la Loire.

Fin octobre, le Mouvement national de lutte pour l’environnement, l’association Notre Affaire à tous, le collectif Stop Carnet ainsi qu’une vingtaine de particuliers avaient écrit au préfet de la région des Pays-de-la-Loire, pour lui demander de mettre en demeure le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire de régulariser les travaux prévus sur le site du Carnet.

Ils estiment que le dossier d’aménagement est incomplet. « Normalement, pour ce type de travaux, il y a une déclaration d’utilité publique qui permet une éventuelle contestation par les citoyens, or là nous n’en avons pas trouvé et le Grand Port n’a pas répondu à nos nombreuses demandes », explique Chloé Gerbier, juriste de l’association Notre Affaire à tous. De plus, les associations et les particuliers estiment qu’il manque des autorisations de dérogation concernant les nombreuses espèces protégées impactées par le projet. L’annonce de la suspension des travaux n’a aucune valeur légale et les documents demandés n’ont à ce jour pas été présentés.

Depuis septembre dernier, une Zad s’est installée au Carnet, la zone naturelle menacée par ce projet d’extension. Sur place, les habitants se préparent à une expulsion tout en poursuivant une expérience de vie alternative.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Les terres du Carnet en septembre 2020. © Alexis Coulon/Reporterre

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende