Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Économie

Une action citoyenne au siège français de Google dénonce l’évasion fiscale

L’ONG Attac a mené une action au siège parisien de Google, ce jeudi 31 janvier au matin. Arrivés à 8h20, les militants ont reproduit une scène des « Robin des bois » en installant un système de poulies afin de faire transiter des bourses, remplies de (faux) billets, depuis le siège de Google (8 rue de Londres, 9e, Paris) vers un bâtiment des Finances publiques situé de l’autre côté de la rue.

Dominique Plihon, porte-parole d’Attac, a expliqué la symbolique de cette opération : « Alors que les Français découvrent en ce moment leurs premières fiches de paye intégrant le prélèvement à la source et que le mouvement des Gilets jaunes a mis le thème de la justice fiscale au centre des débats, Attac entend poursuivre son travail de fond et ses actions jusqu’à ce que les multinationales payent enfin leur juste part d’impôt. »

Début 2019, la presse révélait que le groupe Alphabet, société-mère de Google, était un adepte du « sandwich irlando-néerlandais ». En 2017, une filiale irlandaise d’Alphabet a ainsi transféré 19,9 milliards d’euros vers une entreprise néerlandaise sans employé, puis vers une société écran aux Bermudes, évitant à l’entreprise de verser des milliards de dollars d’impôts.

Toujours en 2017, la filiale française de Google déclarait un chiffre d’affaires de 325 millions d’euros et payait 14 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices, un montant ridicule par rapport au chiffre d’affaires effectivement réalisé. Le marché de la publicité sur les moteurs de recherche, dominé à près de 90 % par Google, s’élevait à lui seul à 2 milliards d’euros cette année là. Selon les estimations d’Attac, Google France délocaliserait plus de 85 % de son chiffre d’affaires français.

En soutien à l’action, étaient présents sur place la député France Insoumise Clémentine Autain, la députée communiste Elsa Faucillon, Alma Dufour des Amis de la Terre, la porte-parole du syndicat Solidaires finances publiques Anne Guyot-Welke ainsi que Cathy Billard du NPA.

Une autre action de dénonciation de l’évasion fiscale a par ailleurs été menée à l’Apple store d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) mercredi 30 janvier.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende