Une enquête pour « tromperie aggravée » ouverte à propos de la grippe aviaire

11 février 2017



Le Parquet de Paris a ouvert récemment une enquête préliminaire pour « tromperie aggravée » pour tenter de déterminer les responsabilités dans la propagation fin 2016 de l’épidémie de grippe aviaire qui sévit depuis dans plusieurs départements du sud-ouest de la France, a-t-on appris jeudi 9 février de source judiciaire. L’enquête ouverte notamment pour « tromperie aggravée par le danger sur la santé animale » doit permettre de démontrer si fin 2016 des lots de volatiles ont pu être envoyés à des éleveurs du Gers, du Lot-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées tout en sachant qu’ils pouvaient être contaminés par le virus H5N8, a expliqué cette source.

Le ministère de l’Agriculture avait lancé une enquête administrative après que les élevages du Gaec de la Guigneret, dans le Tarn, rattaché à la coopérative du Vivadour (Gers), avaient envoyé les 30 novembre et 1er décembre deux lots de canards destinés à être gavés à des éleveurs situés dans le Gers, le Lot-et-Garonne et les Hautes-Pyrénées. Les enquêteurs devront notamment établir si « les éleveurs destinataires de lots de canards ont pu être victimes de tromperie », a résumé une source judiciaire.

Repéré fin novembre sur des oiseaux sauvages, le virus H5N8 continue de s’étendre dans les élevages du Sud-Ouest. La France a lancé le 4 janvier une politique d’abattage massif et préventif de palmipèdes, pour tenter d’enrayer l’épidémie de grippe aviaire, qui a été étendue à ce jour à 415 communes du Sud-Ouest.Au 9 février, 227 foyers de grippe aviaire liés au virus H5N8 avaient été confirmés dans les élevages, principalement dans le Gers (90) et les Landes (81), et 21 cas dans la faune sauvage.

A lire aussi
- Derrière la grippe aviaire, une multiplication mondiale des pandémies animales
- Pourquoi la grippe aviaire menace-t-elle surtout les petits paysans ?
- La grippe aviaire ne tarira pas le foie gras, mais menace l’élevage fermier




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


24 mars 2017
Suite aux révélations sur Monsanto, des eurodéputés demandent l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
24 mars 2017
La FNSEA s’oppose à un arrêté municipal antipesticides
Lire sur reporterre.net
22 mars 2017
Emmanuel Besnier, patron de Lactalis, est la 8e fortune de France selon Forbes
Lire sur reporterre.net
21 mars 2017
2016, année la plus chaude jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 mars 2017
Barbara Pompili rallie Emmanuel Macron
Lire sur reporterre.net
20 mars 2017
Mobilisation pyrénéenne pour faire vivre les trains de nuit
Lire sur reporterre.net
20 mars 2017
Le gouvernement japonais reconnu coupable de négligence dans la catastrophe de Fukushima
Lire sur reporterre.net
20 mars 2017
Une Initiative citoyenne européenne pour les sols
Lire sur reporterre.net
19 mars 2017
Le passage des fermes au bio s’est accentué en 2016
Lire sur reporterre.net
19 mars 2017
Le G20 ne parle plus du financement de la lutte contre le changement climatique
Lire sur reporterre.net
19 mars 2017
Les inondations ont tué 67 personnes au Pérou
Lire sur reporterre.net
17 mars 2017
Les cyclistes utilisent de plus en plus des masques contre la pollution de l’air
Lire sur reporterre.net
17 mars 2017
En Nouvelle-Zélande, un fleuve reconnu comme une entité vivante
Lire sur reporterre.net
16 mars 2017
Une nouvelle vidéo choc de L214 dénonce un élevage de cochons dans le Finistère
Lire sur reporterre.net
16 mars 2017
Victoire du libéral Mark Rutte aux législatives aux Pays-Bas, percée des écologistes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
24 mars 2017
L’Appel des solidarités veut porter l’écologie et la solidarité dans la campagne présidentielle
Info
25 mars 2017
« Nomade des mers » teste les technologies de la débrouille
Alternative
23 mars 2017
Lyon-Turin : pourquoi les opposants ont échoué
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture