Une étude scientifique montre que l’agriculture bio pourrait nourrir le monde à 100 %

Durée de lecture : 2 minutes

7 décembre 2017



Un article paru dans la revue scientifique Nature montre que l’agriculture biologique pourrait satisfaire totalement les besoins alimentaires de l’humanité, relate le site Inf’OGM

Les chercheurs signataires de cet article ont utilisé une approche de modélisation pour apprécier, à une échelle mondiale, les impacts environnementaux d’une transition des systèmes agricoles actuels vers des pratiques relevant de l’agriculture biologique : pas d’utilisation de pesticides, d’engrais de synthèse, ni de plantes transgéniques, rotations longues incluant une part plus importante de légumineuses, etc.

Comme attendu, les surfaces agricoles nécessaires augmentent avec le pourcentage de production biologique envisagé (du fait des rendements moindres en agriculture biologique). Dans la situation la plus extrême (100 % d’agriculture biologique et impact fort du changement climatique sur les rendements), c’est 70 % de surfaces supplémentaires qui s’avèrent nécessaires, situation qu’il est assez peu réaliste d’envisager.

Les résultats de l’étude montrent clairement qu’en réduisant fortement les gaspillages et en modifiant notre régime alimentaire (consommation réduite de produits animaux au profit des légumineuses), on peut, sans augmenter les surfaces globalement cultivées, envisager une augmentation (très) importante la part de l’agriculture biologique dans la production agricole nécessaire à notre alimentation. Par exemple, en réduisant de 50 % les gaspillages et de 50% les surfaces cultivables dédiées à la production d’aliments pour les animaux, on peut augmenter jusqu’à 60 % la part des surfaces cultivées en agriculture biologique, sans augmenter les surfaces globalement cultivées. Aller jusqu’à 100 % des surfaces en agriculture biologique nécessiterait de réduire de près de 100 % les surfaces cultivables dédiées à la production d’aliments pour les animaux, et de 50 % les gaspillages. Scénario probablement difficile à mettre en œuvre, mais pas hors de portée.

- Source : Inf’OGM

- L’étude (en anglais) : Nature

- Photo : © Nathalie Picard/Reporterre





Lire aussi : Une étude scientifique conclut aux effets bénéfiques globaux de l’agriculture biologique


30 octobre 2020
La loi réautorisant les néonicotinoïdes définitivement adoptée
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Des maires autorisent l’ouverture des commerces non alimentaires
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Plusieurs manifestations contre le confinement en France
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune
31 octobre 2020
L’Anses confirme le potentiel nuisible des masques Dim
Info
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Agriculture