Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Animaux

Une première depuis cent ans : des gypaètes ont pondu dans le Vercors

Un gypaète barbu.

C’est un œuf précieux pour les amoureux des vautours. Dans le parc naturel du Vercors, un couple de gypaètes barbus couve sa portée depuis février. « C’est un évènement dans le Vercors, mais c’est aussi un évènement pour Auvergne-Rhône-Alpes et la France », s’enthousiasme Bruno Cuerva, garde de la réserve des Hauts Plateaux du Vercors dans France Bleu.

Les deux oiseaux s’occupent avec attention de leur future progéniture, en se relayant dans le nid pour veiller et chasser les corbeaux ou les aigles qui pourraient l’attaquer.

Le gypaète barbu est une espèce considérée comme « en danger » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). C’est la première fois qu’un couple se reproduit en milieu naturel depuis sa réintroduction dans le Vercors il y a douze ans. Dix-sept oiseaux ont été lâchés entre 2010 et 2021.

« Ça va sans doute remettre dans le ciel du Vercors une espèce qui a disparu de nos cieux depuis au moins plus d’un siècle ! », s’émerveille Bruno Cuerva dans Géo. Il va falloir néanmoins faire preuve de patience car la période d’incubation dure entre 53 et 58 jours. Le futur petit gypaéton ne verra pas le jour avant le printemps.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende