Une reprise de la filière nucléaire sous haute surveillance

Durée de lecture : 2 minutes

30 avril 2020



La reprise d’activités à venir au sein des centrales d’EDF devra faire l’objet d’une vigilance toute particulière pour éviter les risques liés à des facteurs humains et organisationnels, a déclaré mardi 28 avril le président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), Bernard Doroszczuk.

Affecté par les mesures de confinement décidées pour freiner la propagation du coronavirus, qui perturbent notamment la maintenance de centrales, EDF a prévenu mi-avril que la production nucléaire française devrait s’établir cette année à son plus bas niveau depuis trente ans. Alors qu’une levée progressive du confinement se profile en France à partir du 11 mai, le groupe va pouvoir relancer au cours des prochains mois une partie des travaux suspendus au sein de son parc nucléaire depuis la mi-mars.

« La reprise d’activités sera une période qui méritera une extrêmement grande vigilance de la part de l’exploitant, de l’ensemble des prestataires et de la part des autorités de contrôle », a déclaré mardi Bernard Doroszczuk lors d’une audition en visioconférence organisée par la commission du développement durable du Sénat.

Évoquant certaines équipes « fatiguées et stressées », le président de l’ASN a souligné qu’une part de « facteurs humains » devrait être intégrée dans le rythme de reprise envisagé par EDF. « Il y a un certain nombre de règles du jeu qui vont être différentes, les conditions d’interventions et de travail ne seront pas les mêmes, les chantiers seront plus longs et plus séquencés (...), donc la totalité des opérations devra faire l’objet d’une grande vigilance, ce que nous ferons, notamment à travers des inspections sur sites. »

Bernard Doroszczuk a également estimé que les reports d’activités au sein des centrales nucléaires françaises auraient des impacts « jusqu’au printemps 2021, et vraisemblablement (...) sur la campagne 2021-2022 ».

  • Source : Boursorama
  • Photo : la centrale nucléaire de Civeaux (Vienne). Flickr (Daniel Jolivet/CC BY 2.0)




Lire aussi : Dans les centrales nucléaires, le coronavirus inquiète les sous-traitants


26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Dieselgate : la justice allemande condamne Volkswagen à un remboursement partiel
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Quarante millions de professionnels de santé demandent le respect de l’environnement
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les petits pêcheurs demandent une répartition équitable des quotas de thon rouge
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Des associations proposent 34 mesures pour une relance écologique et sociale
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
L’épandage aérien de fongicide autorisé dans l’Aude et l’Hérault
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le gouvernement poursuivi en justice pour obtenir l’ouverture des parcs et jardins
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le changement climatique menace la capacité de stockage du carbone des forêts tropicales
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Fin de la grève de la faim contre l’inaction climatique de l’État
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
La Nouvelle-Zélande réfléchit à la semaine de quatre jours pour relancer l’économie
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
Des firmes multinationales songent à être compensées des mesures prises pendant la pandémie
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
En Chine, la pollution est plus forte qu’avant le confinement
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Australie : de jeunes activistes attaquent une mine de charbon en justice
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
L’exploitation minière du fond des océans menace gravement les écosystèmes, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Plusieurs abattoirs sont des foyers épidémiques du Covid-19
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire Coronavirus

26 mai 2020
Pour un plan de sortie de crise écologique, « il faut doubler le nombre de paysans »
Entretien
29 avril 2020
La dérive sécuritaire s’amplifie sous le couvert de la pandémie
Entretien
26 mai 2020
Les salariés de l’automobile veulent croire à une relance écologique du secteur
Info


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire Coronavirus