Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge

Durée de lecture : 2 minutes

1er avril 2020



La start-up Farm’acopée a mis au point un process permettant de créer des masques respiratoires à partir de fibres d’asperge. Le directeur de l’entreprise, qui compte douze salariés, l’a annoncé mercredi 1er avril, lors d’une conférence de presse en ligne : « Le prototype que nous avons conçu répond aux normes sanitaires, et apporte une protection équivalente à celle des FFP2 », a indiqué Jean-Marc Santroux.

Créée en 2015, pendant la crise laitière, Farm’acopée vise à « mettre l’agriculture au service de la pharmacie, et vice versa », comme l’explique le dossier de presse présentant l’entreprise. « L’agriculture française est régulièrement en situation de surproduction, a précisé M. Santroux, chimiste de formation. Plutôt que de jeter, nous récupérons cette matière première afin de créer des produits utiles à l’industrie pharmaceutique : c’est écologique ! » Après avoir développé divers produits orthopédiques à partir de la caséine solidifiée — la principale protéine du lait —, l’entreprise s’est donc lancée dans la fabrication de masques « anti-gaspi », comme l’a raconté Sophie Selles, designer : « Nous avons d’abord tenté d’en fabriquer avec de la laine de mouton, mais les pièces obtenues grattaient trop, a-t-elle détaillé. Puis nous avons été contacté par des producteurs d’asperges désespérés par l’effondrement de leur prix de vente, et nous nous sommes orientés vers cette option. »

Les ventes de ce légume printanier se sont en effet durement affaissées depuis le début du confinement. La start-up a ainsi pu se procurer à moindre coût et en grande quantité cette matière première riche en fibres — qui ne s’est jamais pris les dents dans la chair filandreuse d’une asperge ? Le process technique est pour le moment couvert par le secret industriel, mais Mme Selles a admis s’être inspirée de la fabrication de vêtements en fibre de feuille d’ananas. L’entreprise, labellisée French Tech depuis six mois, aurait par ailleurs reçu les encouragements du gouvernement.

Un panel de soignants volontaires a testé ces premiers masques légumiers. « L’odeur est un peu forte, mais au moins on est protégés », a réagi un infirmier témoin. L’entreprise, qui vient de déposer un brevet sur son invention, serait en contact avec des industriels textiles afin de développer ses masques. « Répondre à la crise agricole et à la crise sanitaire d’un même coup, voilà qui nous met la patate », a plaisanté, en conclusion, le directeur de Farm’acopée.

  • Source :Le facétieux poisson printanier de Reporterre
  • Photo : collection particulière





5 juin 2020
Le mois de mai 2020 a battu un record de chaleur
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
La sixième extinction de masse s’accélère à un rythme vertigineux
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Disparition de l’élevage et concentration des fermes : la Safer s’inquiète
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Les piscines de matières radioactives de La Hague risquent la saturation, selon l’ASN
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Le printemps 2020 est le deuxième plus chaud enregistré en France
Lire sur reporterre.net
3 juin 2020
Sécheresse : neuf départements connaissent déjà des restrictions d’eau
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
En Amazonie, une campagne pour protéger les Yanomami du Covid-19 et des orpailleurs est lancée
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
Des militants recouvrent des publicités en soutien à Alex Montvernay, jugé mardi 2 juin
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Des oiseaux englués dans du pétrole plus d’un an après le naufrage du « Grande America »
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Uber balance des dizaines de milliers de vélos Jump à la décharge
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
La COP26 de Glasgow reportée à novembre 2021
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
En Belgique, action de détournement publicitaire au nom de la priorité climatique
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Actions antinucléaires à Paris, Lyon et dans la Drôme pour réclamer la fermeture de la centrale du Tricastin, âgée de 40 ans
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
« Le Monde d’après » : une floraison de propositions
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Coronavirus

5 juin 2020
Constantinople, un exemple historique de résilience alimentaire
Tribune
5 juin 2020
À Bure, l’agence des déchets nucléaires se paie des gendarmes
Enquête
4 juin 2020
Comédienne, je ne veux pas que les théâtres rouvrent
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Coronavirus