Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Économie

VIDEO - « 5 trucs pour punir une multinationale »


« 5 trucs pour punir une multinationale » : Voir la vidéo de Vincent Verzat :

Pour aller plus loin que la vidéo, voilà des informations supplémentaires, tirées d’un communique des Amis de la Terre :

Total, la Société Générale, et la grande distribution doivent changer leurs pratiques

« Alors que les grandes entreprises françaises sont en train d’élaborer leurs premiers plans de vigilance suite à la promulgation de la loi relative au devoir de vigilance des multinationales, Les Amis de la Terre France et ActionAid France-Peuples Solidaires ont publié le 12 octobre un nouveau rapport intitulé Fin de cavale pour les multinationales ? D’une loi pionnière en France à un traité à l’ONU. Il décrypte cette loi encore assez méconnue au travers de trois cas concrets de violations des droits humains et de dommages à l’environnement commis par des entreprises françaises. Il appelle le gouvernement français à promouvoir cette législation au niveau international en soutenant le projet de traité à l’ONU, lors de la prochaine session de négociations qui se tiendra du 23 au 27 octobre à Genève.

Le 27 mars 2017 a été promulguée la loi française sur le devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre. Cette loi, fruit d’un long combat de la société civile, est un premier pas inédit pour lutter contre l’impunité des multinationales qui, partout dans le monde, violent les droits des travailleurs·ses et des populations locales, et détruisent l’environnement.

Souvent surnommée par les médias « la loi Rana Plaza », cette loi couvre pourtant un domaine d’application bien plus large que celui des seules conditions de travail chez les sous-traitants des grandes multinationales françaises. Les Amis de la Terre France et ActionAid France-Peuples Solidaires l’illustrent donc au travers de trois cas concrets :

  • Total et son projet de « bioraffinerie » d’huile de palme à la Mède,
  • la Société Générale et son soutien au projet de terminal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG aux États-Unis,
  • les supermarchés français (Carrefour, Leclerc, Auchan, Les Mousquetaires-Intermarchés, Casino, Système U) et la vente de bananes en provenance d’Équateur.

En compagnie de leurs partenaires, Les Amis de la Terre France et ActionAid France-Peuples Solidaires rencontrent le 13 octobre le cabinet du Président et du Premier ministre, et lanceront lundi 16 octobre une action de mobilisation en ligne pour faire pression sur le gouvernement avant les négociations à l’ONU. »

  • Source :

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende