VIDÉO - Le théâtre de la Girandole emplit de poésie un lieu magique de Montreuil

17 juillet 2017 / Serine Lortat-Jacob

C’est une troupe de roulottes et de marionnettes, qui se pose aux Murs à pêches, à Montreuil, une oasis de verdure au milieu de la banlieue. Reportage vidéo.

La Girandole, c’est l’histoire de deux comédiens, Félicie Fabre et Luciano Travaglino, qui après avoir créé la Compagnie de La Girandole en 1980, ont fabriqué « de leurs propres mains » un théâtre tout près du métro. Duo génial dans la vie et sur scène, ils inventent sans relâche, créent et montent des spectacles d’une chaleureuse insolence.

De mai à juin, le théâtre de La Girandole migre vers le Théâtre de Verdure, situé sur le site historique des murs à pêches (mis à disposition par la mairie), et y établit ses quartiers d’été.

Alors que le Cabaret marionnetique de la Nef de Pantin se met en place sur le site, Luciano, (co-fondateur du théâtre avec Félicie), ancien charpentier et merveilleux comédien nous raconte en maître des lieux, la construction de ce théâtre et son extension bucolique au mûrs-à-Pêches.

Lieu de vie et de rencontre, le Théâtre de Verdure vibre au rythme effréné des représentations mais sait aussi prendre le temps de paresser en profitant du cadre verdoyant des Murs-à-Pêches, en bordure des cités du haut Montreuil.

VOIR LA VIDÉO :



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : VIDEO - Une magnifique performance à Hambourg sur la sortie du capitalisme et de l’individualisme

Source : Sirène Lortat-Jacob pour Reporterre

THEMATIQUE    Culture et idées
23 juillet 2018
Le gouvernement soutient la voiture « propre », laissant vélo et train à l’abandon
Info
14 juillet 2018
Radio Bambou : La Bièvre, ou l’histoire de la renaissance d’une rivière
Chronique
21 juillet 2018
Marjolaine ou origan ? Les jardiniers s’interrogent
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Culture et idées