22 % des éphémères sont menacés en France

Durée de lecture : 1 minute

12 juillet 2018

Les résultats d’une étude du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), rendus publics mercredi 11 juillet, montrent que 22 % des 142 espèces d’éphémères recensées sont menacées et mettent en évidence les pressions qui pèsent sur ces insectes et leurs habitats. Les éphémères vivent principalement dans les eaux courantes. Leurs larves, strictement aquatiques, se développent durant quelques mois et jusqu’à trois ans. A maturité, elles se transforment en adultes ailés dont la vie est extrêmement brève.

Parmi les menaces qui pèsent sur les éphémères, la modification de l’écoulement, du débit et du lit des cours d’eau : construction de digues, barrages ou microcentrales hydro-électriques, aménagement et entretien des berges, pompage pour l’irrigation et mise en culture de zones humides en tête des bassins versants. Les rejets de polluants urbains, les effluents agricoles issus de l’élevage intensif et les effluents industriels, dont ceux des eaux de refroidissement des centrales nucléaires, menacent particulièrement les éphémères. A plus large échelle, ces espèces subissent l’impact du lessivage des sols dû à l’agriculture intensive, le drainage des terres cultivées et l’extension des surfaces urbaines imperméabilisées. Parmi les autres nuisances, la pollution lumineuse affecte directement le cycle biologique des éphémères, attirant les adultes et réduisant leurs chances de reproduction.

Mené dans le cadre de la Liste rouge des espèces menacées en France, cet état des lieux a été réalisé par le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN France) et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), en partenariat avec l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie).

  • Source : Muséum national d’histoire naturelle (courriel)


Photo :
. chapô : Ephemera danica / @ Marcel Karssies (Wikipédia)



16 novembre 2019
Paris : « La Rue est à nous » demande aux candidats de réduire la place de la voiture
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2019
Fessenheim : l’État promet 400 millions d’euros à EDF, des associations portent plainte
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Les députés refusent le maintien de l’huile de palme parmi les biocarburants
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Bébés sans bras : une enquête préliminaire a été ouverte
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2019
Amazon et eBay vendent des pesticides interdits
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2019
Lubrizol : premières indemnisations pour les agriculteurs
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2019
Les émissions de gaz carbonique des 20 pays du G20 ont augmenté de 1,8 % en 2018
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Ouverture d’une enquête publique sur le projet controversé de laverie nucléaire
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Après un séisme de magnitude 5,4, la centrale nucléaire de Cruas à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Des incendies ravagent l’Australie et menacent Sydney
Lire sur reporterre.net
11 novembre 2019
Un déclin vertigineux des insectes observé en Allemagne
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2019
Au Royaume-Uni, deux fillettes lancent une pétition contre les jouets en plastique des fast-foods
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
La justice valide deux arrêtés antipesticides au nom du « danger grave » pour la population
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
Une sécheresse historique menace de crise humanitaire la Zambie et le Zimbawe
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Triangle de Gonesse : le rapporteur public demande la suspension des travaux de la ligne 17 Nord
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

16 novembre 2019
Radio Bambou - L’étrange voyage de Bambou… à l’intérieur d’un pain !
15 novembre 2019
Porté par son succès, le vin naturel affirme sa dissidence
16 novembre 2019
Au Brésil, la marée noire dévaste les côtes et le gouvernement ne fait rien


Dans les mêmes dossiers       Animaux