Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Économie

8 milliardaires français possèdent autant que les 30 % de gens les plus pauvres

Les 8 premiers milliardaires français possèdent autant que les 30% les plus pauvres. C’est l’une des conclusions du rapport « Services publics ou fortunes privées » publié par l’ONG Oxfam ce lundi 21 janvier 2019, à la veille du forum économique de Davos. Après les États-Unis, la France est le pays qui a connu la plus forte progression de millionnaires l’an dernier.

Le rapport calcule également que dans le monde, en 2018, la fortune des milliardaires de la planète a augmenté de 12 % (soit un gain quotidien cumulé de 2,2 milliards d’euros) tandis que la richesse de la moitié la plus pauvre de la population mondiale – soit 3,8 milliards de personnes – a chuté de 11 %.

Voici d’autres chiffres et conclusions du rapport :

  • En France, en 2018, les 5 % les plus riches détenaient 40 % des richesses nationales. Et les 1 % les plus riches en détenaient 20,6 %.
  • Depuis la crise financière de 2008, le nombre de milliardaires a presque doublé : ils étaient 1.125 en 2008, et 2.208 en 2018.
  • Le rythme de la réduction de la pauvreté dans le monde a été divisé par 2 depuis 2013. La pauvreté repart même à la hausse en Afrique subsaharienne.
  • Le taux nominal maximum moyen de l’impôt sur le revenu des particuliers dans les pays riches est passé de 62 % en 1970 à seulement 38 % en 2013.
  • Dans certains pays comme le Brésil et le Royaume Uni, les 10 % les plus pauvres payent une proportion plus élevée de leur revenu en impôts que les 10 % les plus riches.
  • Les grandes fortunes dissimulent 7.600 milliards de dollars aux autorités fiscale et l’évasion fiscale des multinationales privent les pays en développement de 100 milliards de dollars chaque année.
  • Les hommes possèdent aujourd’hui 50 % de richesses de plus que les femmes. Aux États-Unis, un homme blanc célibataire a un patrimoine 100 fois plus important que celui d’une femme hispanique célibataire.

« La responsabilité des gouvernements est sans équivoque : loin de s’attaquer aux inégalités, ils les aggravent d’un côté en allégeant la taxation des entreprises et des plus fortunés, et en renonçant à combattre l’évasion fiscale tandis que de l’autre, ils sous-financent les services publics, au détriment des plus pauvres et des femmes notamment », indique Pauline Leclère, porte-parole d’Oxfam France.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire