Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Forêts tropicales

9 des 13 baobabs les plus anciens et les plus grands d’Afrique sont morts durant la dernière décennie

Neuf des treize baobabs les plus anciens et les plus grands d’Afrique sont morts au cours de la dernière décennie. Les arbres, âgés de 1.100 à 2.500 ans, ont peut-être été victimes du changement climatique... « Il est choquant et dramatique d’assister de notre vivant à la mort de tant d’arbres millénaire », a déclaré le co-auteur de l’étude parue dans le journal scientifique Nature, Adrian Patrut de l’Université Babeş-Bolyai en Roumanie.

Les baobabs peuvent vivre 3.000 ans, selon le site du parc national Kruger en Afrique du Sud, un habitat naturel du baobab.

L’arbre sert de réserve d’eau et ses fruits nourrissent les animaux et les humains. Son écorce est pilée et tissée pour faire des cordes, des paniers, des étoffes et des chapeaux imperméables, et ses feuilles peuvent être bouillies et mangées comme des épinards ou utilisées pour fabriquer des médicaments traditionnels.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende