À Marseille, la destruction des vestiges grecs de la Corderie a commencé

Durée de lecture : 1 minute

13 décembre 2017



Vinci et la mairie de Marseille auront-ils raison de la mobilisation citoyenne pour sauvegarder les vestiges de la carrière grecque aux origines de Marseille ?

Cette carrière du V° Siècle avant J.-C. a été découverte dans le quartier de la Corderie (7e arrondissement), en octobre 2016, grâce aux fouilles préventives de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) sur le chantier d’un immeuble de standing. La mobilisation citoyenne a réussi un temps à empêcher le démarrage des travaux en réclamant le classement et la protection de l’ensemble du site. Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, s’est prononcée pour la sauvegarde et la valorisation de 635 m² sur les 4.200 m² fouillés. Le reste étant promis à la destruction.

Lundi 11 décembre, les pelleteuses du bétonneur sont entrées en action et ont commencé à détruire les vestiges. Mardi 12 décembre, les quelques opposants présents n’ont pas réussi à empêcher l’entrée d’un brise-roche. Sans rire, le conseil municipal de lundi a voté une protection partielle. L’accessibilité au site sera extrêmement limitée. Seulement 9 jours par an maximum et pour 30 personnes à la fois. Le reste du temps, le site ne sera visible que depuis le jardin public mitoyen, à une distance de 60 m. On est loin de l’accessibilité sur la rue pourtant demandée par la ministre.

  • Source : Reporterre




Lire aussi : Victoire de la mobilisation à Marseille, le projet menaçant le site antique est suspendu


29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Culture et idées
28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage
28 octobre 2020
Peste porcine, grippe aviaire… L’élevage industriel, source d’explosions épidémiques
Tribune
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Culture et idées