A Montpellier, sept vice-présidents évincés pour ne pas se mettre En Marche

6 juillet 2017



Mercredi 5 juillet, lors d’un conseil extraordinaire houleux de la Métrople montpelliéraine, six vice-présidents ont été destitués, et un autre a présenté sa démission. Motif ? Ils refusent de rejoindre le groupe « En Marche et apparentés », créé par le maire de Montpellier et président de la Métropole Philippe Saurel.

Rappel des faits : Philippe Saurel (divers gauche, ex PS) a annoncé le 19 juin la création d’un groupe politique « En marche et apparentés » au sein du conseil de métropole. Le 26 juin, il exige que ses vice-présidents adhèrent au groupe ou démissionnent. Cette décision vient briser une gouvernance construite depuis 3 ans autour d’un « pacte de confiance des maires » et d’une collaboration entre vice-présidents de sensibilités différentes, qui travaillaient « en dehors de considérations partisanes et pour l’intérêt du territoire ». 7 Vice-Présidents (six maires et une 1re adjointe) ont donc refusé de rejoindre le groupe.

« Je préfère garder mes valeurs que me soumettre », a déclaré René Revol, maire (Parti de gauche) de Grabels, et ex vice-président en charge de la régie publique de l’eau.

Egalement évincée, Isabelle Touzard, qui a mis en place la politique agroécolgoique de la Métropole espère sur Twitter que « cette dynamique perdurera, même si quelque chose s’est cassé. »

Mercredi 5 juillet, une vingtaine de citoyens se sont rassemblés devant le conseil de la Métropole afin de protester contre cette décision de Philippe Saurel. Les gardes de sécurité leur ont interdit l’entrée, la séance étant pourtant publique.

- Source  : Reporterre et Mediapart.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


22 septembre 2017
Les députés France insoumise interpellent M. Hulot sur la répression à Bure
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2017
Des agriculteurs de la FNSEA défendent le glyphosate sur les Champs-Élysées
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2017
Nicolas Hulot prolonge un permis de recherche d’hydrocarbures de Total au large de la Guyane
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2017
Agriculture bio : l’État se désengage des aides au maintien
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2017
Perquisition par les gendarmes en cours à Bure
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Le gouvernement refuse d’empêcher l’exploration minière en Bretagne
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Anomalies du Creusot : l’ASN demande à EDF d’étendre ses vérifications
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Le parti de Macron est « le parti de la régression », selon Attac
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2017
Les eurodéputés ne veulent pas importer un soja OGM tolérant aux herbicides
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2017
Hulot annonce quatre mesures pour le climat
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
La justice absout les délinquants de l’amiante
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
Pertubateurs endocriniens : l’effet coktail peut rendre les molécules 10 à 1000 fois plus puissantes
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
Les entreprises dépensent moins pour la protection de l’environnement
Lire sur reporterre.net
14 septembre 2017
L’empreinte environnementale des smartphones s’alourdit
Lire sur reporterre.net
14 septembre 2017
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire placée sous « surveillance renforcée »
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
22 septembre 2017
À Marseille, Macron interpellé sur un projet immobilier menaçant un site antique
Enquête
22 septembre 2017
Les femmes restent exclues de la politique
Tribune
22 septembre 2017
Des coursiers à vélo veulent dépasser l’ubérisation par la coopération
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Politique