À partir du 10 mai, l’Union européenne aura épuisé les ressources que la planète peut lui offrir

Durée de lecture : 2 minutes

10 mai 2019



Vendredi 10 mai, l’Union européenne aura consommé l’ensemble des ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an, selon un rapport du WWF et du Global Footprint Network rendu public jeudi 9 mai. En ce « jour du dépassement européen », l’Union européenne aura « pêché plus de poissons, abattu plus d’arbres et cultivé plus de terres que ce que la nature ne peut procurer au cours d’une année. (...) [Ses] émissions de gaz à effet de serre auront été plus importantes que ce que [les] océans et [les] forêts ne peuvent absorber », précise le WWF, deux semaines avant les élections européennes (dimanche 26 mai).

L’Union européenne utilise ainsi chaque année l’équivalent de 2,8 planètes Terre pour subvenir à ses besoins. « Un résultat bien au-dessus de la moyenne mondiale qui se situe autour de 1,7 Terre », précise le WWF. Alors que la population de l’Union européenne ne représente que 7 % de la population mondiale, les Européens utilisent à eux seuls 20 % de la biocapacité de la Terre.

Le Jour du dépassement européen est passé du 13 octobre en 1961 au 10 mai cette année. Au sein de l’Union européenne, il existe cependant des différences notables : le Luxembourg atteint son jour du dépassement après seulement 46 jours, tandis que la Roumanie a consommé toutes les ressources pour l’année entière au bout de 192 jours – plus tôt que la moyenne mondiale, qui était le 1er août en 2018.

L’érosion du capital naturel et ses conséquences directes ou indirectes (chute des stocks de poissons, érosion des sols, pollutions, extinctions d’espèces et dérèglement climatique) ont un coût important, à la fois pour l’économie et notre santé : les événements climatiques extrêmes ont coûté 450 milliards d’euros à l’Europe depuis 1980 et la pollution de l’air cause 430.000 morts prématurées en Europe chaque année, précise le WWF.






23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Un recours devant le Conseil d’État demande l’accès à la nature pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Les éboueurs parisiens en grève illimitée
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Aviation : 1 % de la population mondiale responsable de la moitié des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
La loi sur la recherche adoptée malgré l’opposition des chercheurs
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2020
Cyril Dion lance une pétition pour « sauver la Convention citoyenne pour le climat »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Europe

9 novembre 2020
La santé mentale, grande oubliée de la crise sanitaire
Info
21 novembre 2020
Hannah Nelson, journaliste : « Rester sur le terrain, partout où les gens se battent pour une vie meilleure »
Info
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Europe