A voir à la télé ce soir : comment la libéralisation a saccagé l’électricité en Europe

Durée de lecture : 2 minutes

29 mars 2016



Electricité, le montant de la facture

- mardi 29 mars à 20h55 sur Arte

- Rediffusion vendredi 01 avril à 8h55

Un Européen sur dix est en situation de précarité énergétique. La raison en est simple : le prix moyen de l’énergie a augmenté de 42 % en huit ans. L’Europe cherche en vain à s’accorder sur une politique énergétique commune. Retour sur l’échec de la promesse libérale des Vingt-Huit.

En Angleterre, le froid recommence à tuer. Depuis quinze ans, ce mal qu’on croyait oublié est réapparu. Un Européen sur dix est d’ailleurs en situation de précarité énergétique. La raison en est simple : le prix moyen de l’énergie a augmenté de 42 % en huit ans. En Allemagne, la transition énergétique s’avère pour l’instant un échec criant, car pour compenser la sortie programmée du nucléaire, les usines à charbon ont dû rouvrir, asphyxiant des régions entières. En Espagne, le gouvernement avait offert aux citoyens d’investir dans l’énergie photovoltaïque, proposant de leur acheter directement l’énergie produite. Mais en 2009, forcées de baisser drastiquement et rétroactivement leurs prix d’achat, les autorités ont ainsi ruiné plus de 400 000 personnes. En France, le monopole protecteur créé par l’État et EDF s’est retourné contre les contribuables, sous le coup d’un endettement massif qui ne cesse de se creuser. Et les pays Baltes, la Bulgarie, la Pologne et la République tchèque restent majoritairement dépendants des importations russes.

Comment la libéralisation totale de l’énergie, décidée par l’Europe il y a vingt ans et censée faire baisser le coût de l’électricité, a-t-elle débouché sur un tel chaos ? Et pourquoi, même en France, seul pays à avoir maintenu son monopole jusqu’en 2010, les prix continuent-ils de monter ? Ce documentaire passe au crible les promesses faites aux Européens - la baisse des prix, la montée en puissance de l’énergie verte, l’harmonisation des politiques nationales, la transparence... - pour montrer comment, sous la pression des lobbies et l’inconséquence des gouvernements, elles sont restées lettres mortes. Illustrée par les histoires personnelles de citoyens lésés, voire mis en danger par la crise énergétique, une enquête passionnante sur vingt ans d’une chimère européenne qui a laissé sur le bord de la route des millions de précaires.





Lire aussi : EDF plonge en Bourse. Normal : sa stratégie nucléariste est vouée à l’échec

Source : Arte

THEMATIQUE    Énergie
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre


Sur les mêmes thèmes       Énergie