Agriculture, biodiversité, police, institutions : ce que proposent les candidats

14 avril 2017 / Marie Astier (Reporterre)



Quelle agriculture promeuvent-ils ? Que pensent-ils des traités de libre-échange ? Du rôle de la police ? Des institutions ? Reporterre a compilé les propositions et positions des onze candidats à l’élection présidentielle dans les domaines liés à l’écologie. Dans ce second volet : l’agriculture, la biodiversité, les institutions et le maintien de l’ordre.

Interdire les pesticides, dire non aux traités de libre-échange avec l’Amérique du Nord, réformer profondément les institutions, dire stop aux violences policières : sur tous ces sujets, il y a des candidats qui se mouillent… ou pas.

Dimanche 23 avril, les électeurs devront choisir entre Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière (LO), Philippe Poutou, du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Jean-Luc Mélenchon, de la France insoumise (FI), Benoît Hamon, du Parti socialiste (PS), Emmanuel Macron, d’en Marche !, Jean Lassalle, de Résistons !, François Fillon, de Les Républicains (LR), Nicolas Dupont-Aignan, de Debout la France (DLF), Marine Le Pen, du Front national (FN), François Asselineau, de l’Union populaire républicaine (UPR), Jacques Cheminade, de Solidarité et Progrès.

Reporterre a recensé leurs propositions notamment dans le domaine de l’agriculture, de la biodiversité et du renouveau démocratique et des libertés.

  • Aujourd’hui, nous analysons les domaines de l’agriculture, des pesticides, de l’étalement urbain, de la biodiversité, des traités de libre-échange, des institutions, du maintien de l’ordre et du cannabis.

Pour connaître les propositions, faites glisser la souris

Voilà, ci-dessous, un résumé des positions de chacun des candidats. (Pour les faire apparaître, faites glisser votre souris sur les pastilles jaunes pour l’agriculture, rouges pour les institutions et les libertés, vertes pour la biodiversité). Et sous l’image interactive, vous retrouverez la liste des positions de chacun.

L’agriculture : paysanne, bio ou industrielle ?

Arthaud : PAYSANNE.
Défense des « petits paysans exploités ».
Poutou : PAYSANNE ET BIO.
Reconversion de l’agriculture en tout biologique en 10 ans, la terre est un bien commun.
Mélenchon : PAYSANNE ET BIO.
Soutien financier spécifique, création de 300.000 emplois agricoles.
Hamon : PAYSANNE ET BIO.
TVA réduite sur le bio, 50 % de bio et/ou local à la cantine, priorité aux petites et moyennes exploitations.
Macron : MODERNE.
50 % de bio et/ou local à la cantine d’ici à 2022. Plan de modernisation des exploitations.
Fillon : INDUSTRIELLE.
Dénonciation des normes et des contrôles.
Dupont-Aignan : FRANÇAISE.
Avec des soutiens au bio et au « fait en France ».
Le Pen : FRANÇAISE.
Développement des circuits courts. Politique agricole française en remplacement de la PAC. Dénonciation des normes et des contrôles.
Lassalle : PAYSANNE.
Avec un soutien aux méthodes agricoles qui réduisent la pression sur l’environnement.
Asselineau : PAYSANNE ET FRANÇAISE.
Pour une agriculture nationale et familiale, les circuits courts, les techniques favorables à l’environnement.
Cheminade : INDUSTRIELLE.
Contre les normes « écologiques » ou « climatiques », pour les circuits courts et les exportations.

Pesticides : les interdire ?

Arthaud : PAS VRAIMENT.
Elle souhaite poursuivre la recherche pour cerner les risques, protéger la santé des travailleurs.
Poutou : OUI.
Interdiction de tous les intrants chimiques.
Mélenchon : OUI.
Interdiction des néonicotinoïdes et du glyphosate.
Hamon : OUI.
Interdiction des perturbateurs endocriniens.
Macron : PROGRESSIVEMENT.
Placer « la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides ».
Fillon : NON.
Suppression du principe de précaution de la Constitution.
Dupont-Aignan : PAS VRAIMENT.
Aider les agriculteurs à réduire leur utilisation.
Le Pen : NON, MAIS.
Pas d’interdiction abrupte des pesticides. Aider les agriculteurs à les abandonner d’ici 15 à 20 ans.
Lassalle : PAS VRAIMENT.
Poursuite des recherches en toute indépendance.
Asselineau : PAS VRAIMENT.
Demander la réduction des perturbateurs endocriniens au niveau international.
Cheminade : PAS VRAIMENT.
Diminution dans un second temps, après le sauvetage des agriculteurs.

Terres agricoles et naturelles : mieux les protéger ?

Arthaud :ANT.
Pas de propositions sur ce sujet dans le programme.
Poutou : PLUS OU MOINS.
Il demande la fin des grands projets inutiles qui détruisent les terres agricoles.
Mélenchon : OUI.
Il projette la « sanctuarisation » du foncier agricole et naturel.
Hamon : OUI.
Création d’un conservatoire des terres agricoles.
Macron : ANT.
Pas de propositions sur ce sujet dans le programme.
Fillon : IMPRÉCIS.
Seule allusion : « Lutter contre le mitage de nos campagnes, préserver les espaces naturels. »
Dupont-Aignan : OUI.
Allègement de la fiscalité sur les terres non bâties, augmentation des taxes sur les surfaces commerciales.
Le Pen : IMPRÉCISE.
Elle souhaite « veiller à la préservation de l’environnement et des espaces naturels protégés ».
Lassalle :ANT.
Pas de propositions sur ce sujet dans le programme.
Asselineau : OUI.
Contrôle des plans d’occupation des sols par l’État.
Cheminade : ANT.
Pas de propositions sur ce sujet dans le programme.

Biodiversité : comment la protéger ?

Arthaud : IMPRÉCISE.
Elle veut « limiter les atteintes inutiles à la biodiversité ».
Poutou : IMPRÉCIS.
Dénonce les grands projets inutiles et leurs atteintes à la biodiversité.
Mélenchon : ÉTENDRE
les espaces naturels protégés. Avec au moins un parc naturel en zone humide et 20 nouvelles réserves naturelles.
Hamon : CONSTITUTIONNALISER
les biens communs tels que la biodiversité.
Macron : OUTRE-MER
Y étendre l’Agence de la biodiversité.
Fillon : CHASSEURS
Les soutenir comme gestionnaires de la biodiversité et reconnaître la biodiversité ordinaire et extraordinaire.
Dupont-Aignan : ÉTENDRE
les zones marines et terrestres protégées.
Le Pen : ABSENCE
de propositions dans le programme. Défense des paysages.
Lassalle : LUTTER
contre la financiarisation de la nature. S’oppose aux prédateurs, tels que le loup et l’ours.
Asselineau : IMPRÉCIS.
Il veut « protéger la biodiversité, la beauté des paysages français ».
Cheminade : ABSENCE
de propositions dans le programme.

Les animaux : les protéger ou non ?

Actualisé le 21 avril : vous avez été plusieurs à nous le demander, nous avons donc actualisé les programmes des candidats sur cette thématique du droit des animaux.

Arthaud : AMIE DES ANIMAUX
Contre la corrida, contrôle de l’expérimentation animale par les associations.
Poutou : AMI DES ANIMAUX
Contre la corrida, pour la reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages, réduction du recours aux animaux dans la recherche.
Mélenchon : AMI DES ANIMAUX
Laisser le choix aux collectivités locales pour la corrida, reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages, favoriser la recherche pour éviter l’expérimentation sur les animaux.
Hamon : PLUTÔT AMI DES ANIMAUX
Pas de position sur les corridas, reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages, Développement des méthodes de recherche « non animales ».
Macron : INDIFFÉRENT AUX ANIMAUX
Pas de position sur la corrida, reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages (sous réserve d’une expertise juridique), peu d’engagements sur les méthodes de recherches n’impliquant pas les animaux
Fillon : ENNEMI DES ANIMAUX
Appui à la corrida, à la chasse, au gavage et à l’élevage intensif
Dupont-Aignan : PLUTÔT AMI DES ANIMAUX
Ne s’oppose pas à la corrida, reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages, financer la recherche pour éviter le recours aux animaux.
Le Pen : FAUSSE AMIE DES ANIMAUX
Pas d’abolition de la corrida, contre la reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages, pour la réduction des expérimentations animales.
Lassalle : ENNEMI DES ANIMAUX
Pas de prise de position sur la corrida ni sur l’utilisation des animaux pour la recherche. Considère que l’homme ne peut pas cohabiter avec les animaux de montagne.
Asselineau : INDIFFÉRENT AUX ANIMAUX
Il souhaite « améliorer le bien-être animal » dans les élevages mais n’a pas donné d’engagements précis sur la question animale.
Cheminade : AMI DES ANIMAUX
Contre la corrida, reconnaissance de la sensibilité des animaux sauvages, favoriser le remplacement des méthodes d’expérimentation animale.

Tafta, Ceta : faut-il s’opposer aux traités de libre-échange négociés par l’Union européenne ?

Arthaud : CONTRE
Parce que ce sont des traités capitalistes, mais pour les accords internationaux.
Poutou : CONTRE
Mélenchon : CONTRE
Hamon : CONTRE
Macron : POUR
Fillon : POUR ET CONTRE.
Pour le Ceta, sous conditions de vigilance, contre le Tafta.
Dupont-Aignan : CONTRE
Le Pen : CONTRE
Lassalle : CONTRE.
Interrompre les négociations, retirer ce pouvoir de négociation à l’UE.
Asselineau : CONTRE
Cheminade : CONTRE

Réformer les institutions : fin de la Ve République ?

Arthaud : OUI.
Pour aller vers une démocratie la plus directe possible.
Poutou : OUI.
Avec suppression de la présidence de la République, du Sénat, et proportionnelle intégrale.
Mélenchon : OUI.
Engager un processus constituant pour une VIe République dès 2017.
Hamon : OUI, MAIS DOUCEMENT.
Mise en place d’une conférence pour une VIe République, et d’un « 49.3 citoyen ».
Macron : NON.
Réduction d’un tiers du nombre de parlementaires.
Fillon : NON.
Proposer par référendum moins de parlementaires.
Dupont-Aignan : NON.
Moins de parlementaires, référendum d’initiative populaire, l’Union européenne (UE) devient une Communauté des États européens.
Le Pen : NON.
Proportionnelle pour toutes les élections, moins de parlementaires, sortie de l’UE.
Lassalle : NON.
Revitaliser les communes, rétablir le service national pour tous, aller vers une Europe des Nations.
Asselineau : NON.
Réforme constitutionnelle soumise à référendum, retour à un président de style gaulliste, sortie de l’UE.
Cheminade : NON.
Septennat présidentiel, mandats non renouvelables, moins de parlementaires, rendre la cohabitation impossible.

Quel type de maintien de l’ordre ?

Arthaud : CITOYEN.
Participation des citoyens aux tâches de police.
Poutou : PACIFIQUE.
Désarmement de la police, suppression de la BAC (brigade anticriminalité).
Mélenchon : PACIFIQUE.
Interdiction des Flash-Ball, Taser et grenades de désencerclement.
Hamon : DE TERRAIN.
Recréation de la police de proximité, 5.000 postes supplémentaires.
Macron : QUOTIDIEN.
Création d’une « police de sécurité quotidienne », 15.000 places de prison supplémentaires.
Fillon : TRÈS FERME.
Impunité zéro, plus 5.000 agents des forces de l’ordre, plus 16.000 places de prison supplémentaires.
Dupont-Aignan : AUTORITAIRE.
Plus 30.000 agents des forces de l’ordre, plus 40.000 places de prison supplémentaires.
Le Pen : AUTORITAIRE.
Réarmer les forces de l’ordre, tolérance zéro, 40.000 places de prison supplémentaires.
Lassalle : AUTORITAIRE.
Les agressions contre les forces de l’ordre classées comme « crime ».
Asselineau : IMPRÉCIS.
« Plan quinquennal » pour la police et la gendarmerie (sans plus de précisions).
Cheminade : MILITAIRE.
Créer une réserve de 100.000 hommes et femmes, plus 10.000 places de prison supplémentaires.

Légalisation du cannabis : pour ou contre ?

Arthaud : ENTRE LES DEUX.
Pour la dépénalisation, et un débat sur la légalisation.
Poutou : POUR.
Mélenchon : POUR.
Hamon : POUR.
Macron : CONTRE, MAIS
Pour la dépénalisation de la détention en petite quantité.
Fillon : CONTRE.
Dupont-Aignan : CONTRE.
Le Pen : CONTRE.
Lassalle : NE S’EST PAS PRONONCÉ.
Asselineau : CONTRE, MAIS
Pour la dépénalisation de la consommation.
Cheminade : RÉFÉRENDUM




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Climat, nucléaire, transports : ce que proposent les candidats

Source : Marie Astier pour Reporterre

Photos :
. chapô : Montage des photos des candidats réalisé par Reporterre
. abeille : Pixabay (CC0)
. palais de l’Élysée : Wikipedia (TouN/CC BY-SA 3.0)

DOSSIER    Elections 2017

THEMATIQUE    Politique
28 avril 2017
Algues vertes : le désastre s’amplifie
Reportage
29 avril 2017
Macron ou abstention ? Six personnalités engagées répondent
Info
22 avril 2017
Les chercheurs défendent dans la rue la liberté de la science
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Elections 2017



Sur les mêmes thèmes       Politique





Du même auteur       Marie Astier (Reporterre)